Un site professionel… Pour moi ? :D

Amaëlle Olivier

Bonjour tout le monde !
Voici bien longtemps que je n’ai pas posté ici… Pourtant je ne vous oublie pas, loin de là !
Mais, comme je vous le disais en vous annonçant que je prenais une pause, mon programme est bien chargé !
Non seulement je prépare mon année Erasmus en Suède, mais je viens aussi de finir mon stage dans le magazine Sans Transition!magazine Sans Transition!, « magazine des citoyen-ne-s engagé-e-s » où j’ai beaucoup appris ! J’en profite d’ailleurs pour vous remercier, puisque c’est un peu grâce à vous 😀 Ce fut aussi l’occasion pour moi de créer un site WordPress pro où regrouper mes articles.

Si cela vous intéresse, vous pouvez donc les retrouver sur mon nouveau site !

J’ai aussi pas mal de nouveautés sur le plan de l’écriture de mon/mes romans, mais ça, je dois encore attendre avant de vous en parler 😀

Alors à très bientôt,
J’ai déjà hâte de vous reparler !
Eleama O.

Croire en ses rêves

Il y a 3 ans, j’avais créé ce blog parce que je me rêvais journaliste.

Je comptais développer mon style d’écriture, m’entraîner, montrer ma motivation.

J’avais vite déchanté : le journalisme, c’est bouché, aucune chance d’y arriver à moins de galérer à faire des piges pendant 10 ans. J’avais laissé tomber.

Et puis. Et puis me voilà maintenant à rechercher un stage. J’envoie mes candidatures à différentes boites quand ma tante m’envoie une proposition de stage d’un journal. Ça ne correspond pas à mes dates de disponibilité mais l’idée est lancée. Pourquoi pas un journal après tout ? Juste pour voir ? Je n’y croyais pas vraiment mais je me disais que ça ne coûtait rien d’essayer.

Alors j’envoie, j’envoie, j’envoie, on verra bien.

522190_349398741774445_1623156091_n-1--copie-2

Et puis un mail réponse. Une demande d’entretien par téléphone. Ils ont lu mon blog, j’écris bien, mais est-ce que je sais écrire pour la presse ? Et si on faisait un entretien en face à face ? Et si je venais avec des idées d’articles ?
Survoltée, je me dis que je vais carrément écrire un article, pour qu’ils voient comment je me débrouille.

Arrive l’entretien. La personne en face de moi a l’air intéressée, je suis ultra-motivée. Bon, mon article ne correspond pas exactement à la forme journalistique mais avec quelques ajustements ça peut s’arranger, et puis l’idée est bonne, c’est bien écrit.

Mon petit coeur explose. Cette reconnaissance me fait du bien, je me sens invincible. Et c’est fait, je suis prise en stage dans un journal.
Waw.

A cette lumière, je reconstruis mon parcours, je remets en cause et je m’autorise à y croire, et je décide de foncer.

Encore une fois, je suis terrorisée mais « who cares ? » Je peux le faire.

Et puis j’observe les synchronicités : Ma tante m’envoie cette proposition de stage, juste après une personne importante pour moi me dit que je suis faite pour écrire, que c’est indéniable. Mon mail de candidature n’arrive pas jusqu’à la boîte où j’envisageais le plus sérieusement de faire mon stage. Sans réponse, j’envoie mes candidatures à des journaux. Et tout ça arrive 3 ans après que j’ai abandonné l’idée du journalisme, maintenant que j’ai mûri et que je sais ce que je veux faire réellement, ce qui me plaît et me correspond.

Tout se met en place petit à petit, tout s’emboîte parfaitement.

Alors, « go with the flow ».

D’ailleurs, si ça vous intéresse, voici l’article que j’avais écrit pour l’entretien, publié sur le site du journal où je vais faire mon stage.

11f88b813c4ff9e238c980f2a57a7ef5

« Il suffit d’y croire »…

Et merci à vous tous qui me lisez et qui commentez, c’est grâce à vous que j’ai continué ici, grâce à vous que j’ai maintenant cette opportunité de construire la vie que je veux.

MERCI ❤

Lettre à celle que j’étais

Voilà quelques temps que je n’ai pas posté ici. Je n’oublie bien évidemment pas ma bulle d’Internet, mais après une année 2015 à courir après les statistiques, et écrire parfois juste parce qu’il le faut, j’ai décidé de m’écouter. En effet, pourquoi cet endroit devrait-il devenir une contrainte ?

Alors je n’écris plus que quand j’en ai envie ou besoin. Le rythme varie. Ce n’est pas grave !

Et aujourd’hui, j’ai décidé de m’écrire à moi. Petit symbole du fait que je renoue avec moi-même, dans la même démarche que mon changement d’approche ici.

 

Lire la suite

Six mois avec l’Apple Watch

Il y a environ six mois, j’ai fait l’acquisition du produit dont je vous ai tant parlé, l’Apple Watch. L’occasion pour moi de vous parler de ce que je pense du produit après six mois d’utilisation, de ce que j’ai apprécié et de ce que j’ai détesté.

DSC00417

Lire la suite

Petits bonheurs #2

Début de l’hiver + actualité triste = besoin de réconfort…
Si je n’arrive toujours pas vraiment à verbaliser (ce qui m’étonne de moi !), je me raccroche aux petites choses pour me sentir bien.

Il est donc temps de se lancer dans une deuxième édition des Petits Bonheurs !

Lire la suite

Le syndrome de la page blanche

Ce n’est pourtant pas que je n’ai rien à dire, mon carnet de blogueuse est plein d’idées. Ce n’est pas que bloguer ne me plaît plus, j’aime toujours autant cette petite bulle d’Internet.

image

Pourtant, vous avez pu le remarquer, je suis moins active ici en ce moment. Je ne suis même plus très attentive aux éco-défis que j’aime tant ! Mais…  Mais pourquoi ? :O

D’abord il y a eu mon défi détox numérique… En revenant, j’ai vite repris mes mauvaises habitudes, et j’ai alors pris conscience que ça affectait mon bien-être et ma motivation bien plus que ce que je pensais ! Le temps que passe mon ordinateur allumé s’est donc drastiquement réduit, et souvent, je n’ai pas envie de l’allumer pour bloguer plutôt que de jouer de la basse/lire/faire du yoga/me promener sur la plage !
Ça, c’est la raison qui m’a tenu éloignée de vous depuis début août ! (Car je ne suis pas plus active sur la page Facebook ou Hellocoton du blog…) Trop de choses à faire, de moments à vivre

Avec la fin des vacances, je pensais m’y remettre plus régulièrement. Mais si septembre est souvent synonyme de changement, cette année, pour moi il signifie même grand bouleversement ! J’intègre une grande école, je pars dans une ville inconnue, je change de région et pars loin de ma famille et de mon groupe d’amis, il y a plein de nouveautés à intégrer et la période de transition entre ma prépa et mon école n’est pas non plus de tout repos (aka deux semaines de remise à niveau dans une autre ville encore, hébergée par des amis, donc pas tout à fait dispo pour me poser et bloguer). Tous ces changements à mettre en place interfèrent un peu trop avec mon inspiration bloguesque et je suis atteinte du fameux syndrome de la page blanche

Mais je ne vous oublie pas ! Le temps de m’acclimater et je reviens vers vous plus motivée que jamais (avec même du nouveau à vous annoncer !)
Ne m’en voulez pas de vous négliger 😉

Love, et bonne chance pour votre rentrée !
Eleama O.