Astuces Self-Care #1 : Parler à ses émotions

Aujourd’hui, j’ai envie de vous partager une petite astuce pour prendre soin de soi dans les moments difficiles.

bienveillance

Pour ma part, il arrive plus ou moins régulièrement qu’une « tempête » d’émotions m’envahisse : peur, colère, tristesse… et m’empêche de fonctionner correctement. Dans ce genre de situation, généralement je m’énerve, je crie, je pleure, je me plains et quand la tempête passe, je regrette.

Il arrive aussi que ces émotions s’expriment physiquement, et là ce sont les douleurs lancinantes que rien ne calme qui m’empêchent de fonctionner. Ni les médicaments, ni la chaleur d’une bouillotte, ni le repos. C’est épuisant et pas vraiment pratique, surtout dans un quotidien minuté (que j’ai la chance de ne plus avoir cette année mais qui va revenir en force l’an prochain).

Du coup, petit à petit, j’ai développé une technique qui marche vraiment bien pour moi. Je n’ai pas encore le réflexe mais je finis toujours pas y venir.

Les tempêtes et les douleurs ne sont pas mes ennemis ni mon identité mais l’expression d’un besoin ou d’une émotion que je ne prends pas la peine d’écouter en temps normal et dont je peux me dissocier. Tout ce dont elles ont besoin, c’est d’être entendues et traitées avec compassion.
Une fois que j’ai réussi à prendre de la distance avec l’émotion ou la douleur, j’ai besoin de comprendre d’où elle vient. Parfois, simplement le savoir suffit à régler le problème.
J’ai donc besoin de m’y reconnecter, sans pour autant me laisser envahir. Dans ces moments-là, ce qui m’aide, c’est le dialogue.

Je m’isole dans un endroit paisible où je me sens en sécurité et où je ne serai pas dérangée et je m’adresse directement à l’émotion ou à la douleur. Les réponses viennent d’elles-même, plus ou moins rapidement. Parfois, j’ai besoin de reformuler les questions plusieurs fois pour faire tomber les barrières mais en général, cela fonctionne assez vite.

Pourquoi est-ce que tu as mal ? Comment tu te sens ?
Tu es en colère/triste ? Pourquoi ? Qu’est-ce que tu essaies de me dire ? Qu’est-ce qui te dérange, qu’est-ce qui te fait peur ?
Mais aussi : Comment est-ce que je peux t’aider à aller mieux ?

Oui, au départ c’est bizarre. On se sent bête, on se dit que ce sont les personnes folles qui parlent toutes seules… Mais cela permet de mettre à distance l’émotion ou la douleur, et de la traiter comme une entité extérieure, avec plus de compassion.

Cela permet de se mettre à l’écoute et facilite l’accueil de ses émotions sans jugement ou sans trop s’y attacher.

Parfois, cinq minutes suffisent, parfois il m’en faut 20, 30, 50. Peu importe. C’est comme une séance de méditation, par certains aspects.
Ensuite, si ça aide, j’écris les découvertes que j’ai faites dans un journal pour pouvoir y revenir à tête reposée.

J’espère que cette petite astuce pourra t’être utile, n’hésite pas à me partager les tiennes, me dire ce que tu penses de celle-ci, et si tu la pratiques aussi 🙂
A bientôt !
Eleama O.

Publicités

2 réflexions sur “Astuces Self-Care #1 : Parler à ses émotions

  1. Merci pour ton conseil, je testerai la prochaine fois. Je trouve ça difficile d’appliquer la compassion à soi-même, nouer un dialogue me semble un bon point de départ 🙂

    • Exactement, ca permet de commencer à créer une relation d’écoute comme si tu parlais à un ami ! Moi ça m’aide beaucoup 🙂

      Je te souhaite une très belle journée 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s