Soigner le mal-être psychique sans médicaments

Comme je te le disais ici, déprime, dépression, comportements autodestructeurs puis stress post-traumatique font partie de ma vie depuis un certain nombre d’années. J’ai eu la chance d’être accompagnée par une psychologue très compétente qui me convenait aussi très bien, et l’unique fois où je lui ai demandé si je pouvais avoir des médicaments pour m’aider à tenir le choc (au début de mon stress post-traumatique), elle a refusé. Sur le coup, j’étais énervée mais maintenant je la remercie du fond du cœur !

Attention, je tiens à faire une précision importante : je ne dis en aucun cas qu’il est toujours possible et sain de se soigner sans médicaments. Prendre des médicaments peut dans certains cas être important et une aide précieuse, que ce soit dans des cas de dépression, stress post-traumatique ou quoi que ce soit d’autre. Ce que je souhaite partager avec toi ici, c’est qu’il y a aussi d’autres solutions qui peuvent convenir à certaines personnes. C’est donc ma propre expérience que je vais partager, ensuite, à toi de choisir ce qui te convient le mieux en fonction de tes propres besoins.

Voici donc mon parcours sans médicaments.

1° Un suivi psychologique régulier avec un-e professionnel-le compétent-e

Oui, ça parait sans doute évident mais ça ne l’est pas forcément ! Un suivi par un-e professionnel-le aide vraiment, mais il peut être compliqué de trouver quelqu’un qui convienne. L’important alors, c’est de ne pas laisser tomber si le courant ne passe pas mais de chercher quelqu’un d’autre. Demande conseil à des amis qui ont un fonctionnement qui te ressemble, demande à ton médecin traitant s’iel a un nom à conseiller, etc. J’ai eu la chance de tomber sur quelqu’un qui me convienne au deuxième essai, parfois cela prendra plus de temps, mais vraiment, être accompagné par quelqu’un dont c’est le métier change tout : pas de crainte d’en demander trop, de prendre trop d’énergie, c’est leur job ! Si tes finances ne te permettent pas de voir quelqu’un, il y a des professionnel-le-s remboursé-e-s par la Sécu !

selfcare

2° La méditation

Je me rappelle encore ma réaction quand ma psy m’a donné des exercices de méditation… Je me suis dit que c’était ridicule, comment est-ce que ça pourrait m’aider ? J’ai quand même suivi ses conseils et il s’avère que ça a été mon arme la plus précieuse pendant la pire période de mon stress post-traumatique.
Ce n’était pas facile, cependant ! Il faut un peu d’entrainement avant de réussir à s’extraire du flot de pensées perpétuel. Et une fois que l’on y arrive, tout ce qu’on essaie de se cacher à soi-même remonte à la surface… C’est en tout cas ce qui s’est passé pour moi : les premières séances ont été très difficiles, intenses et douloureuses, physiquement comme mentalement et je voulais laisser tomber. J’ai continué, poussée par ma psy. Et après la période de « purification » passée, méditer m’a permis de réguler mon niveau de stress, de me créer une « bulle » pour m’isoler du monde extérieur et de gérer le flot d’émotions.
C’est toujours un de mes outils préférés ! Et pour m’aider j’utilise beaucoup de méditations guidées. Je les choisis en fonction de mes besoins : gratitude, acceptation, relaxation, self-love, etc… J’utilise une application, Insight Timer, dont je t’ai déjà parlé ici, pour trouver mes médiations guidées.

 

3° Le yoga

confidence-boost-yoga-700x400

Quand je vis des émotions difficiles, très souvent, celles-ci ressortent aussi par des douleurs physiques, et j’ai tendance à négliger mon bien-être physique (manger n’importe quoi, ne pas dormir assez, ne pas bouger, etc)
Dans ces cas là, le yoga est d’une aide précieuse puisqu’il associe quelques-uns des bénéfices de la méditation avec une activité physique agréable. Comme ça, je prends soin de mon corps et de mon esprit en même temps, et bouger libère des endorphines qui aident aussi à se sentir mieux. Si j’ai peu d’énergie, je peux faire une session courte et douce, si j’ai des douleurs particulières, je choisis une session adaptée, etc…
Il m’arrive, maintenant que je pratique depuis quelques temps, de faire mes propres sessions en improvisant, mais quand je ne veux pas me creuser la tête, je choisis parmi les sessions de Yoga With Adriene.

 

4° Les huiles essentielles

Orange douce, lavande, il y a plein d’huiles d’essentielles qui font des miracles en diffusion. La lavande me sert beaucoup pour mes insomnies : quelques gouttes sur un coton près de mon oreiller et je dors mieux. Et rentrer dans une pièce qui sent la lavande me détend immédiatement. En cas de détresse émotionnelle intense, si vraiment ça ne va pas et que je n’ai pas le temps de méditer ou que ce n’est pas assez, j’ouvre mon flacon de lavande et j’inspire profondément les vapeurs, pour trois grandes respirations.
Chacun est sensible différemment aux huiles essentielles, mais avec moi ça marche très bien alors pourquoi s’en priver ? Ça vaut le coup d’essayer 🙂

 

5° Prendre en compte mes limites

Parfois, j’ai envie de faire beaucoup de choses, d’aller à des soirées, d’avancer dans mes projets, d’étudier pour mes cours… Et parfois ça marche ! Mais parfois, mon énergie décline très vite et si j’essaie de me forcer, la déprime pointe le bout de son nez. Pendant longtemps, je m’efforçais d’aller au bout de mon plan vaille que vaille quitte à me sentir vraiment mal. Petit à petit, j’apprends à respecter mes limites, à choisir mes priorités et à rester à l’écoute de mon niveau d’énergie, jour après jour et tant pis si je ne fais pas tout ce que je voulais !

Ma santé mentale est plus importante que ma To-Do List.

tumblr_n1rp80fn3v1rpu8e5o1_250

Une vidéo de Vivre Avec sur la théorie des cuillères m’a aidé à accepter l’idée et est aussi une bonne manière de l’expliquer aux proches 🙂

 

Il y a plein de techniques qui aident à prendre soin de soi sans médicaments. Celles-ci sont les miennes, celle qui marchent pour moi. Elles ne marcheront certainement pas pour tout le monde mais cela peut toujours te donner des pistes pour trouver ce qui marche pour toi !!

 
J’espère que ça t’aidera 🙂 N’hésite pas à ma dire ce que tu en penses, ou à partager les tiennes si tu as d’autres techniques ! Je serai ravie de lire ça et de te répondre !

En attendant le prochain article, prends bien soin de toi,

Eleama O.

Publicités

9 réflexions sur “Soigner le mal-être psychique sans médicaments

  1. Coucou !
    Encore un bel article 🙂 Et encore une fois, j’y adhère dans sa globalité !
    J’ai consulté une psychothérapeute à une période où j’allais vraiment mal, et elle a fait des miracles sur moi, simplement en me posant les bonnes questions… Effectivement il faut trouver la bonne personne ; j’avais consulté une autre thérapeute avant ça, dans le cadre du planning familial, et j’étais sortie de son cabinet avec l’envie de chialer et de me jeter sous une voiture…
    La méditation et le yoga, je m’y suis mise depuis la rentrée, et je crois que sans eux, j’aurais déjà explosé (ou atterri en prison pour meurtres multiples…). C’est assez particulier, probablement pas pour tout le monde (surtout la méditation, faut y adhérer !), mais pour moi, c’est génial !
    Les huiles essentielles, je les utilise assez peu (et pourtant, je sais à quel point elles peuvent faire des miracles !). La lavande a plutôt des propriétés toniques sur moi, alors je l’évite quand je cherche à me calmer ^^
    Vivement la suite de tes articles ! 🙂
    Bonne journée !

    • Bonjour 😀
      Heureuse de te revoir ici 😉
      Merci de ton commentaire et de partager ton vécu ici, ça me fait très plaisir, et merci pour le compliment :3
      C’est vraiment interessant de voir comment nos vécus se recoupent et je trouve ça chouette de voir comment tu sais trouver ce qui te convient à toi, je pense que c’est vraiment le point primordial dans tout ça !
      Encore merci, prends soin de toi et à la prochaine fois 😀

  2. Je crois que le dernier point est crucial !! C’est ma moitié qui m’a aidé à en prendre conscience : quand on s’est rencontré, il me disait souvent que j’avais prévu trop de choses et que matériellement, je n’avais aucune chance de réussir à tout faire… ça a l’air simple comme ça mais ça m’a aidé à prendre du recul et à revoir mes priorités !
    Pour le reste, je fais tout pareil que toi et petit à petit, ça porte ses fruits…

    • Bonjour 😀
      Oui, c’est vraiment primordial et loin d’être aussi simple qu’il n’y paraît !!
      J’ai tendance à juger ma valeur à l’aune de ce que j’accomplis, donc quand je ne suis pas à la hauteur de mes propres attentes, je me déçois. J’oublie souvent que la vie ce n’est pas « faire » mais « être » et que me reposer et ne pas être « productive » pour une journée n’est pas du temps perdu si j’en ai besoin et que ça me fait du bien !
      J’apprends ça petit à petit mais c’est loin d’être facile…
      Merci de ton commentaire et de partager ton vécu !!
      Prends soin de toi et à la prochaine fois 😉

  3. Hello! Merci à toi pour tous ces précieux conseils, et merci de partager ton vécu. Je les garde dans un coin de ma tête! Il faut absolument que j’essaye les huiles essentielles, comme je n’ai pas du tout l’habitude de m’occuper de moi, je n’y avais même jamais pensé. Par rapport à ça justement, comment fais-tu pour doser? Je suis hypersensible, et je suis très facilement écœurée par toutes les odeurs un peu fortes^^

    • Pareil ici, hypersensible !
      Je mets entre 3 et 5 gouttes sur un coton que je laisse sur ma table de chevet, au début c’est très fort puis ça passe. Ça c’est l’option sans matériel. Mais en France j’ai un diffuseur et avec ça c’est vraiment mieux ! Mais après, il vaut mieux savoir si ça te convient avant d’investir. Avec un diffuseur l’odeur est plus délicate et se répand mieux dans la pièce.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s