Six mois avec l’Apple Watch

Il y a environ six mois, j’ai fait l’acquisition du produit dont je vous ai tant parlé, l’Apple Watch. L’occasion pour moi de vous parler de ce que je pense du produit après six mois d’utilisation, de ce que j’ai apprécié et de ce que j’ai détesté.

DSC00417

Tout d’abord, il est important de mentionner que faire l’acquisition d’un produit aussi controversé n’est pas aussi simple que l’on pourrait le croire. Je pensais faire l’acquisition d’une montre, mais j’ai été exposée à bon nombre de critiques. Petit florilège de mes préférées :

  • « Tu as vraiment acheté ce gadget ?! »
  • « Tu as l’Apple Watch… ? Non, c’est bien, je ne te juge pas, mais bon, c’est inutile ce truc, non ? Ça donne l’heure au moins ? »
  • « T’es vraiment victime de la société de consommation ma pauvre ! »
  • « On sent bien les Apple Addicts qui achètent juste parce que c’est Apple. Pigeonne, va
  • « L’Apple Watch ?! Eh beh. Y’en a qui ne s’embêtent pas, hein ! »

 

Bref, en faisant l’acquisition de mon Apple Watch, un bon pourcentage de mon entourage m’a fait sentir comme la pire des bobos capitalistes du monde. C’est donc sur un sentiment de culpabilité que tout à commencé.

En six mois, je pense pouvoir dire fièrement que j’ai fait le tour des fonctionnalités de ma montre et que je suis assez légitime pour en parler. Pour rappel, je possède le modèle Apple Watch Sport en 38mm. Le modèle de base, donc. Cela dit, les fonctionnalités ne changent pas d’une montre à l’autre. Seuls les cadrans et les bracelets changent.

DSC00412

Mon utilisation de la montre

Les domaines dans lesquels la montre m’a été utile sont définitivement la consultation des messages, le fait de faire sonner mon portable lorsque je le perds (j’ai même pu retrouver mon téléphone perdu au milieu d’une convention ), la consultation de mon emploi du temps, l’application activité, ainsi que, évidemment, la consultation de l’heure. Ces fonctionnalités sont celles dont je me suis le plus servie.

Évidemment, je ne me suis pas servie de toutes les fonctionnalités. Voici celles que je n’ai pas ou peu utilisé : la consultation de la bourse ( QUI, à part les traders, consulte souvent la bourse, QUI ?! ), les applications liées aux réseaux sociaux ( Twitter, Messenger et Instagram ), Skype ( je suis déjà plus ou moins convaincue par l’idée d’utiliser Skype sur mon téléphone, alors sur ma montre…), la télécommande pour l’appareil photo de l’iPhone ( je n’en ai pas eu l’utilité ), le GPS ( là non plus, je n’en ai pas eu l’utilité ), ainsi que l’application Bible ( je préfère utiliser mon téléphone ou une vraie Bible ). En somme, j’ai laissé plus d’applications de côté que je n’en ai utilisées. Toutes ces applications ne sont pas installées de base sur la montre et dépendent de ce que vous avez sur votre iPhone.

Ces derniers mois, des applications supplémentaires sont sorties, notamment des jeux, mais je ne les ai pas téléchargées, tout simplement parce que j’ai pris le parti de n’utiliser que ce dont j’avais réellement besoin.

 

Ce que j’ai aimé

La montre a vite pris sa place dans mon quotidien. La mettre le matin est devenu une routine, et je n’ai pas mis longtemps à m’adapter au produit. Comme pour beaucoup de produits Apple, l’utilisation est simple et instinctive.

Comme beaucoup de personnes, j’avais l’habitude de regarder mon portable assez fréquemment pour passer le temps, regarder l’heure ou consulter ma messagerie. La montre a pris le relais et comme je reçois des notifications lorsque j’ai un message ou un appel, je ne regarde plus mon téléphone aussi souvent.

De plus, la montre a un design discret qui s’accorde avec tout. Je ne possède pour l’instant qu’un seul bracelet (le bracelet sport blanc), et même s’il est relativement épais, j’apprécie le design épuré. Il en va de même pour le cadran. Évidemment, quiconque prête attention voit qu’il s’agît d’une Apple Watch, mais la montre en elle-même n’est pas tape à l’œil.

J’ai également été séduite par la solidité du produit. Étant maladroite, j’ai dû cogner ma montre sur un coin de table une bonne centaine de fois. Pourtant, l’écran est intact. La robustesse du produit est donc un bon, très bon point.

Contrairement à ce à quoi je m’attendais, la montre a une bonne autonomie. Avec l’utilisation que j’en fais, elle tient 2 jours à 2 jours et demi. Évidemment, certains diront qu’il est stupide de devoir recharger sa montre, mais cela ne m’a pas dérangé. Spécialement. Il suffit de l’enlever lorsque l’on va dormir, comme une vraie montre, et de laisser la montre se charger pendant la nuit. De même, elle me permet de moins utiliser la batterie de mon téléphone. C’est bien connu : lorsque vous consultez sans cesse votre téléphone, la batterie se décharge plus rapidement. Mon téléphone peut maintenant tenir deux jours sans être rechargé ( je sais, c’est un exploit, surtout pour un iPhone ).

DSC00407

Ce que je n’ai pas aimé

Évidemment, le produit n’est pas parfait et il y a certaines caractéristiques que j’ai moins aimé.

Le bracelet, bien qu’il soit facile à porter, s’avère être relativement salissant. Sans doute est-ce parce qu’il est plus blanc ? En tout cas, le blanc est devenu un peu grisonnant, et même si cela se nettoie très facilement, c’est un inconvénient.

Certaines fonctionnalités vendues par les pubs et les Apple Store sont finalement inutilisables à cause d’un certain manque de popularité du produit. Je m’explique : moi qui voulait à tout prix utiliser la fonction permettant d’envoyer les battements de mon cœur ou de sympathiques petits dessins, étant la seule personne de mon entourage à avoir acquis le produit, je me trouve un peu déçue. J’aurais aimé pouvoir envoyer de petits dessins sur les iPhones de mes amis. Évidemment, ce n’est pas la faute d’Apple, mais j’ai été déçue.

Un autre inconvénient : lorsque votre montre vous envoie une vibration pour vous notifier d’un message, d’un message sur Messenger ou d’un appel, cela peut vite devenir encombrant. Imaginez suivre une conversation de groupe mouvementée sur Messenger et vous avez tout de suite envie de jeter votre montre à l’autre bout de la pièce. Oui, le produit a les défauts de ses qualités.

De plus, le prix du produit et des bracelets joue en sa défaveur. Alors que j’avais très envie de faire l’acquisition d’un bracelet milanais pour ma montre, j’ai vite été arrêtée par son prix. 179€, c’est trop. Je suis donc « forcée » de me contenter des bracelets sports ( jolis et agréables à porter ), qui sont tout de même au prix de 59€. Bref, le produit coûte cher pour quiconque veut investir dedans.

Dernier inconvénient : le produit est très addictif. Même s’il s’agît-là d’une aubaine pour Apple, il se trouve que je me sens vite perdue sans ma montre. Tout simplement parce que l’on s’habitue vite au confort d’avoir des notifications à son poignet, de voir la montre s’allumer en un mouvement de bras… Au final, j’ai l’impression que le produit prend parfois le pas sur mes émotions. Tout comme lorsqu’on se sent un peu mal sans son portable, on peut se sentir un peu mal sans sa montre.

DSC00419

Le bilan

Je dresse donc un bilan positif de mon expérience avec le produit. Certes, il est perfectible, mais je m’y suis bien adaptée et pense donc le garder un bon moment avec moi. La seule chose qui me chagrine est la probabilité que je ne puisse pas la garder en ma possession aussi longtemps qu’une montre classique. Mon père a gardé sa montre une bonne dizaine d’année en sa possession, intacte et en parfait état de marche, mais je crains de ne pouvoir en faire autant, avec les évolutions technologiques. Après tout, risque-t-elle de tomber sous le coup de l’obsolescence programmée ? Vais-je trouver des pièces compatibles dans 5 ans ? Je n’en sais rien et c’est assez frustrant. En dehors de ça, je suis satisfaite de mon achat. Ayant le modèle de base, je suis satisfaite du rapport qualité-prix. Je n’en attendais pas moins du produit.

 

Vais-je acheter la Watch 2 ?

A priori, la sortie de la Watch 2 serait annoncée pour juin 2016. Vais-je craquer à nouveau ? Je ne pense pas. Tout comme je reste avec mon iPhone 5S alors que le 6S est déjà sorti, je préfère me contenter ce de que j’ai. Certes, les nouveautés sont alléchantes et me font très envie, mais pour le prix que j’ai payé ma montre, j’entends bien la garder plus d’un an. De plus, on n’a pas assez d’informations pour que je prenne une décision.

 

OihanaSymphony

Publicités

2 réflexions sur “Six mois avec l’Apple Watch

  1. Super article 🙂
    J’ai la même montre (même cadran, même bracelet, y compris la couleur… Et même le fonds d’écran !) depuis le jour de sa sortie.
    Je suis mitigée, elle ne m’est pas indispensable comme l’est mon iPhone.
    J’aime bien : l’utiliser pour courir, consulter les sms, certaines alarmes. Et pour l’heure bien sûr. Mais rien d’indispensable.
    Une fois j’ai oublié le chargeur en déplacement. La montre a tenu pendant les 5 jours sans problème, en fonction économie d’énergie.
    Je ne savais pas que je pouvais faire sonner mon portable avec, je vais me renseigner sur le sujet!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s