Yulin : The Cow in the room

Je sais ce que vous vous dites… Genre la nana trop bilingue qui fait son titre en anglais et tout… En fait, le truc c’est que l’expression française « l’éléphant dans un magasin de porcelaine » par exemple en plus d’être moins concise était moins appropriée… Sisi vous allez voir !

Bon, pour tout vous avouer, j’avais clairement décidé de ne pas prendre part à toute cette agitation autour de Yulin, je savais que ça risquait de tourner à mon désavantage, et puis en fait il faut croire que je suis incapable de fermer ma grande bouche !

Alors commençons pas le commencement : Je suis absolument contre ce festival qui torture puis tue des chiens. C’est atroce, ça ne devrait pas exister et je ne cautionne pas. MAIS. Oui parce qu’il y a un mais, sinon pas d’intérêt à écrire ce billet… C’est même un assez gros mais qui je l’espère ne va me fâcher avec personne (je croise les doigts et même les orteils).

stopyulin2015

Je disais donc mais ! C’est culturel là-bas. Un chien est considéré comme de la viande en Chine au même titre qu’une vache ici. DONC tout en désapprouvant avec fermeté, je suis assez confuse des remous que ça provoque. Je veux dire, c’est très ethnocentré de s’indigner pour ces pauvres chiens, non ? Pour eux c’est « juste un chien » au même titre que notre steak (enfin le vôtre, du coup si vous êtes omnis parce que mon steak de quinoa ça marche pas dans cette comparaison ! ^^) est « juste une vache« .

Du coup j’hésite beaucoup… Est-ce que je dois m’indigner d’une certaine forme de racisme (le terme est peut-être fort…) ou en tout cas d’ethnocentrisme naïf ? Ou bien me réjouir que les choses aillent dans la direction qui me plait ?

Mais vont-elles seulement dans cette direction ? Même si pour l’instant, le débat s’illustre surtout par une bonne grosse dose de spécisme (le fait de considérer une espèce comme supérieure ou inférieure à une autre), c’est aussi une occasion en or de poser une nouvelle question à une échelle plus vaste, une occasion en or de mettre le doigt sur « l’incohérence » du système, et de mettre en lumière ce concept de spécisme jusque alors utilisé exclusivement dans les milieux végé*.

definitionspecisme

En effet, pourquoi s’indigner pour un chien quant on se fiche du cochon, pourtant bien plus proche de l’humain notamment au niveau de l’intelligence ? Pourquoi l’un est-il étiqueté « pote » et l’autre « viande« ? Je vous la fais version rapide : Pour rien. Absolument rien ne l’explique. Ce n’est que pure construction sociale, tout comme en Chine, assimiler le chien à une viande, et donc le manger, est une construction sociale.

Ça me rappelle une anecdote de salle de classe… Au moment où le statut de l’animal a changé, et qu’il a été reconnu « être sensible » dans le Code Civil, tout en restant un « bien meuble », quelqu’un s’étonnait l’étrangeté de la chose et une camarade avait pris la parole pour dire quelque chose comme « Oui, sinon ça devrait être interdit de les manger, non ? » (En vrai c’était exprimé de manière bien plus pertinente mais vous voyez le principe)
Je ne sais pas si c’est très clair mais je trouve que tout le problème est absolument résumé là : Il y a dans tout notre système une contradiction fondamentale. Nous reconnaissons la sensibilité aux animaux. Mais pas à la viande. Le lien entre l’animal et le steak ou le jambon est masqué par les abattoirs fermés au public et les fermes industrielles interdites d’accès, ou par les pubs qui ne montrent jamais l’animal (à la limite pour le lait et les œufs on les voit gambader dans les prés (les vaches et les poules pas le lait et les œufs, qu’on soit bien d’accord)). C’est ce lien brisé qui provoque parfois le conflit lorsqu’un omni se retrouve face à l’insinuation que le contenu de son kebab provient d’un animal mort (et je ne parle pas ici d’une provocation agressive de la part d’un végé* moqueur !)
Alors évidemment, il y a des gens qui font très bien le lien. Les chasseurs par exemple. Mais la majorité des gens ne le fait pas (en même temps, on ne nous y aide pas, bien au contraire !)

specisme

Alors je veux croire que cet élan pour les chiens et chats de Yulin et le changement ambivalent du statut de l’animal dans le Code Civil sont des éléments précurseurs qui montrent un éveil des consciences qui mènera le système à évoluer à son rythme vers une alimentation plus raisonnée et vers plus de compassion. Parce que c’est la seule manière de voir les choses qui ne me décourage pas. Et parce que c’est une vision très crédible ! Cette ambiguïté pourrait très bien montrer le déséquilibre d’un système qui ne convient plus à tout le monde, plus à assez de gens en tout cas pour que les choses restent en l’état. Et ça c’est une bonne chose (en tout cas de mon point de vue, mais je ne sais pas si les élevages intensifs manqueraient à quelqu’un s’ ils venaient à être remplacés par autre chose).

Je veux pourtant préciser une chose : cet article vous paraît peut être de parti pris (oui, en même temps il l’est), ou peut-être qu’en tant qu’omni par exemple, vous vous sentez agressé par mes propos. Je vous assure que mon intention n’est de culpabiliser ou de vous convertir personne, au pire d’engager une réflexion que chacun est libre de mener comme bon lui semble. Je souhaite éventuellement vous faire découvrir l’univers végé* pour que vous puissiez, pourquoi pas, mieux le comprendre et que donc nous puissions tous, végé* et omnis, cohabiter en harmonie dans l’amour et la paix ;D (ça marche moins dans l’autre sens parce que la grande majorité des végé* ont été des omnis, donc savent un peu comment ça fonctionne quand même ^^)

Si vous êtes en désaccord avec moi, je lirai avec plaisir vos remarques, à condition qu’elles soient bienveillantes. Vous avez évidemment le droit de penser différemment, mais tout comme j’essaie de respecter votre point de vue, j’ai besoin qu’on respecte le mien 🙂 Mais j’ai confiance en vous, mes lecteurs adorables ❤ J’ai quand même la chance d’avoir ici un stock de commentaires malveillants très proche de zéro ! 😀

 

ybfyuYtheUwIgvW-800x450-noPad

P. S. : À tous les omnis indignés et attristés par Yulin, je ne veux en rien « délégitimer » votre ressenti. Bien au contraire. Il est important et précieux. Par contre, j’aimerai que vous compreniez que ce que vous ressentez pour ces chiens et ces chats, de nombreux végé* le ressentent pour les vaches, cochons, moutons et poules de nos industries occidentales. Alors votre tristesse, votre amertume, la prochaine fois que vous croisez un végé* agressif, repensez-y. Dites-vous qu’il la ressent probablement et pardonnez-lui son comportement peut-être peu courtois en comprenant qu’il ne vient pas de méchanceté ou d’une critique qu’il vous adresse mais de cette douleur-là. Je pense que si on y pensait tous un peu plus, il y aurait bien moins de guéguerres bêtes sur ce sujet là.

Bref, bienveillance, compassion et tolérance ❤

Eleama O.

Publicités

7 réflexions sur “Yulin : The Cow in the room

  1. Même ressenti face à l’incohérence et l’indignation à géométrie variable des occidentaux que nous sommes ! Quant au racisme, ça me hérisse le poil au plus haut point tellement c’est stupide…!

    Quoi qu’il en soit, j’ai l’impression que globalement le nombre de personnes qui font le lien et ont maintenant intégré la notion de spécisme augmente par rapport aux autres (je me suis infligée la lecture de commentaires et je trouve que chaque année, les protestations antispé et non-racistes sont plus nombreuses face à propos de ce genre d’événéments).

    • Oui, je partage ton ressenti. Je pense que la machine est en marche, les choses bougent et ça c’est merveilleux même s’il y a encore du chemin à parcourir 🙂

  2. Ca, c’est un article formidablement bien écrit bravo ! En tout cas, de mon côté, les omnis qui se sont révoltés contre le festival de Yulin comprennent que nos abattoirs font la même chose derrière des portes closes. Mais basculer vers le végétarisme est encore difficile….
    Patience

    • Merci beaucoup ! 😀

      Oui, à chacun son rythme, qu’ils s’en rendent compte est déjà très important… De mon côté, assez peu de gens ont fait le lien… Mais ça viendra 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s