Chapitre V : Flexivégane !

Initier une transition vers un « flexiveganisme », c’est une de mes résolutions pour 2015, et je vous l’annonçais lors du bilan des 1 an de mon végétarisme 🙂 Nous sommes désormais en avril et j’ai envie de faire un premier point !

Keep-calm-and-go-vegan

Où j’en suis

Je n’ai plus acheté d’œufs depuis le début de l’année, ni de fromage et ma plaquette de beurre ne descend pas donc ce sont mes parents qui en profitent désormais! Il me reste deux pots de miel presque finis qui n’ont pas aimé le chaud/froid de cet été et que j’essaye de finir. Je n’en rachèterai pas non plus.

Finalement, c’est plus facile d’éliminer les sous-produits animaux de mes placards que ce que j’avais imaginé !
Je termine aussi mes produits cosmétiques avant de les remplacer par leurs équivalents vegans ! J’ai déjà une crème et un dentifrice Lavera qui me conviennent. Pour le maquillage, je me maquille très exceptionnellement donc ça ne sera pas très compliqué et pour le reste, je verrais au fur et à mesure ! A chaque produit terminé, je chercherai une alternative.

Trouvé sur le site de Madame Figaro, illustrant un article condescendant et naze... Mais j'adore le dessin ! Alors je le sors de son contexte pour le mettre à mon service ;)

Trouvé sur le site de Madame Figaro, illustrant un article condescendant et naze… Mais j’adore le dessin ! Alors je le sors de son contexte pour le mettre à mon service 😉

Ce qu’il me reste à faire

Même si je commence à regarder plus les étiquettes, je n’ai pas trouvé encore d’équivalents vegans qui me satisfassent pour tous les produits transformés que je consomme. Cela dit, ils sont loin d’être majoritaires dans mon alimentation. Donc je cherche, et veux éliminer tous les sous-produits animaux de mes placards !

Edit : Depuis que j’ai écrit cet article, j’ai vu Cowspiracy qui m’a donné le déclic nécessaire (d’ailleurs profitez-en, il n’est qu’à 1$ pour encore quelques jours !) J’ai fait le tri de mes placards de nourriture pour éliminer les derniers sous-produits animaux, et il ne me reste que du chocolat de Pâques… Arh, ça va être le plus dur ça, je crois !

Cowspiracy-600x350

Ce que je ne me sens pas prête à faire

Il y a un peu plus d’un an, je chamboulais les habitudes familiales en devenant végétarienne. Tout le monde a fait des efforts pour toujours me proposer des repas complets, bons et variés ! Ce serait presque irrespectueux d’en rajouter une couche. Je serais donc aussi proche du véganisme que possible, mais chez moi ! Évidemment, j’essaierai de faire découvrir à ma famille des repas vegans et bons mais je ne demanderai à personne de se donner ce mal pour moi ! De même, quand je sors au restaurant, il y a si peu (souvent pas du tout en fait) d’options véganes que je continuerai à manger végétarien !

compassion

Mes expérimentations

Des plats vegans j’en ai trouvé facilement, simples et bons en jouant avec les légumineuses notamment. Là où ça se corse, c’est pour les desserts ! En ce moment donc, je cherche, je teste, j’expérimente ! Pour l’instant, muffins et gâteaux choco-bananes sont complétement maitrisés ! Les pancakes sont encore un peu lourd. J’ai essayé (et raté) un gâteau de carottes et un blanc en neige de jus de pois chiches pour une mousse au chocolat. Mais je ne m’avoue pas vaincue et je retenterai ! J’aimerai aussi tester des crêpes par exemple !

J’ai aussi passé une première commande sur Un Monde Vegan : Du chocolat blanc au matcha délicieuuuux, des bonbons gélifiés à la cerise, les meilleurs de ma vie (sans déconner!), des bouchées au « fromage » assez bonnes mais très épicées, du « fromage » cheddar plutôt bon pour hamburger par exemple mais moyen tout seul ! Et de l’huile de coco qui me servira pour beaucoup de choses 🙂

vegan-france

Bilan

J’avance bien, ça me semble bien moins difficile pour l’instant que ce que j’avais imaginé même si les pubs pour des œufs à la coque me font saliver et que le fromage de chez mes parents me tente atrocement ! Je suis plutôt fière de moi 🙂 Et en plus, j’ai la chance d’avoir trouvé dans ma ville bretonne, une amie végétarienne qui, elle aussi, se laisse de plus en plus attirer par la voie du veganisme ! Et être deux, pouvoir en parler, c’est quand même très motivant ! 🙂

Et vous ? Omni, végé, en transition ?
Si vous avez des astuces, ce serait avec plaisir 😉

Eleama O.

Publicités

9 réflexions sur “Chapitre V : Flexivégane !

  1. Tu m’impressionnes carrément ! J’ai essayé d’être végétarienne mais j’ai échoué alors supprimer les produits laitiers, ça dépasse largement mes capacités… Et ma volonté ! Mais j’admire ta persévérance. Comme pour toutes les nouvelles habitudes, j’imagine que le plus dur est de commencer, quoique maintenir le cap avec toutes les sollicitations extérieures c’est pas simple non plus. Bravo en tout cas !

    • Oh c’est gentil ça 😀
      Personnellement, la viande et moi c’était une grande histoire d’amour… Mais très loin d’être en accord avec mes convictions ! Je n’étais pas prête à m’en passer et puis l’idée a fait son chemin jusqu’au moment où ça s’est fait naturellement ! Pareil pour ma transition actuelle vers le véganisme ! Il y a un an je trouvais ça « extrême » et puis j’ai arrêté d’acheter des sous-produits animaux presque naturellement ! Là je finalise et je cherche un peu mais la plupart ont disparu de mes placards sans que j’y réfléchisse (et j’en suis la première étonnée ! :D)
      Alors ne t’en fais pas, je ne suis pas une super héroïne et un jour, ça te sera peut être accessible sans avoir à faire de gros efforts ;D
      Merci de ton commentaire et bonne soirée 🙂

  2. Whaa bravo pour ton avancée vers le véganisme ! 😀

    Pour ma part je me considère végétalienne à 95 % car malheureusement, étant en prépa je déjeune au lycée, et c’est super difficile d’obtenir un repas entièrement végétalien. Il y a toujours un peu de vilains fromages, crème ou beurre cachés qui viennent te narguer : Coucou je suis là ! 😦
    En plus je me rends compte que je ne les digère vraiment plus, ça m’exaspère de devoir en manger non pas par envie mais par absence de choix.

    Pour le miel mon avis n’est pas vraiment tranché, ou plutôt si : j’en consomme, mais seulement parce que c’est le chéri d’une amie qui élève ses propres abeilles dans des ruches de son jardin. Même si je sais que les végétaliens « purs et durs » le refusent, certains en mangent quand même et je rejoins leur avis. Contrairement aux œufs et aux produits laitiers, les abeilles ne sont pas mutilées et pour peu qu’on leur laisse assez de miel pour qu’elles se nourrissent, je trouve qu’il n’est pas « immoral » (je ne trouve pas de mot qui convienne ^^) de leur en prélever un peu.

    Bien sûr je parle des élevages respectueux, pas du miel industriel de mauvaise qualité venu d’on ne sait où, composé en majorité de sucre et dont les abeilles ne sont pas respectées…

    De même quand on parle de véganisme (qui va plus loin que le végétalisme), ça comprend également ce qu’on porte ou que l’on applique sur sa peau. Si j’utilise des cosmétiques entièrement naturels et non testés sur les animaux, je n’en suis pas encore arrivée là pour les chaussures et les vêtements. J’y fais de plus en plus attention mais pas facile…

    Voilà voilà (oups, mon commentaire commence à se faire pavé… je crois que je vais arrêter là mais je pourrais continuer encore longtemps je crois :p)

    Bises !

    Marine

    • Merci 😀

      Je suis aussi en prépa ! (Courage d’ailleurs xD) Mais moi, faire la cuisine me permet de décompresser des cours, alors je ne mange que très rarement au self (où effectivement, c’est presque impossible de manger végétalien !), ce qui me permet de manger vraiment ce que je veux, et des plats que j’aime, ce qui met un peu de bonne humeur dans mes journées 🙂
      Pour le miel (et aussi pour les oeufs !) je rejoins ton avis : Si c’est produit dans des conditions qui ne mettent pas en danger le bien-être de l’animal, je ne sais qu’en penser… Mais je sais aussi que les produits que j’achetais ne viennent pas de ce genre d’endroits alors je m’abstiens 🙂
      Pour les vêtements, j’ai les même difficultés. Les marques éthiques, véganes, qui me plaisent et que je peux me permettre d’acheter sont rares ! Alors déjà j’essaie d’acheter moins mais mieux, et puis j’essaie de privilégier les produits vegans mais ce n’est pas simple. En fait, le dilemme est très bien résumé sur le blog Echos Verts, l’éco-défi du mois de janvier portait justement sur les vêtements éthiques et entre autres vegans, ça pourrait t’intéresser 🙂
      Merci de ton commentaire pavé, ça me fait très plaisir 😀
      A bientôt 🙂

  3. Super! N’oublies pas que le but n’est pas d’être parfaite, alors prends-le temps dont tu as besoin pour faire la transition si tu y tiens vraiment (mais ça, j’en doute pas!). En tout cas, tu sembles sur la bonne voie! Et si jamais tu as des questions, n’hésites pas à m’écrire! 😉

    • Merci 😀 Oui, c’est sûr que ça me tiens à coeur, et que mon but est surtout que ma transition s’inscrive dans la durée 🙂 Je prendrais le temps qu’il me faut 🙂 (mais je suis quand même franchement contente de me rendre compte que ça vient plus vite et plus facilement que prévu !)
      Je n’hésiterai pas à te poser mes questions, merci de proposer 😀

  4. Très intéressant ton article 🙂 J’en suis à peu près au même stade, je suis végétarienne et je tend vers le véganisme en finissant petit à petit tous les produits de mes placards .. Finalement, c’est pas aussi difficile je trouve, et dès que je suis devenue végétarienne j’ai trouvé que c’était quasiment comme une évidence de se tourner vers le véganisme, ça apparait presque comme la seule façon d’être vraiment « en accord » avec ses idées ! Passe faire un tour sur le blog si ça t’intéresse 😉 Bonne continuation !

  5. tu as une phrase qui fait écho chez moi : « il serait presque irrespectueux d’en rajouter une couche », pour ton entourage.
    C’est aussi pour cela que pour le moment, je reste « flexi ». J’avais réduit la viande a 3 fois par semaine,
    et depuis 1 mois, je n’en ai pas mangé un seul morceaux (ni poisson).
    Depuis 1 semaine ( j’ai vu le discours de Gary Yourovsky), je suis végétalienne … a la maison.
    Lorsque je sors ( repas en famille, entre amis, au resto), je mange ce qu’il y a !
    Parceque je ne veux pas imposer cela aux autres, parceque j’aime encore le gout de ces aliments là et que si je me « frustre » trop brusquement, je risque de tout laisser tomber …

    • Je comprends tout à fait ta façon de voir les choses puisqu’elle recoupe la mienne ! J’avoue que la viande et le poisson ne passent plus de mon côté… Heureusement qu’on peut le plus souvent trouver des options végétariennes au restaurant. Pour le vegetalisme c’est une autre histoire… Mais mon fonctionnement actuel me convient, quoi qu’en pense les autres ! 🙂
      Merci de ton commentaire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s