Chapitre IV : Bilan, 1 an de végétarisme !

Par Eleama O.

J’ai hésité avant de publier cet article. Je n’avais pas vraiment le cœur à écrire. Mais j’en ai marre de ne plus lire que des articles sur Charlie. Non pas que ce ne soit pas important mais voilà 3 jours que je suis scotchée aux infos qui tombent, toujours plus effrayantes, trois jours que je ne dors plus et que je me demande comment ce genre de choses peuvent arriver. Trois jours que je déprime. Ça m’arrive souvent de pleurer devant les infos. Mais là, le symbole est terrifiant et l’angoisse ne disparaît pas. En plus, je l’entretiens à lire et relire tous vos articles sur Charlie. Mais la vie continue. La vie DOIT continuer. Alors j’ai décidé d’écrire quand même. Mais d’illustrer cet article avec les caricatures de Charlie, en hommage, mais aussi en signe de résistance.

CharlieHebdoVG

Nous voici donc en janvier 2015. Il y a tout juste un an, je décidais de bouleverser toutes mes habitudes alimentaires, pour me passer de viande. Depuis, j’ai écrit un premier bilan, et je vous ai aussi expliqué comment le végétarisme avait changé mon rapport à la nourriture de manière très positive. Mais aujourd’hui, j’ai envie de faire le bilan de toutes mes réussites, difficultés et évolutions liées au végétarisme depuis un an, pour vous expliquer aussi où j’en suis aujourd’hui.

Mes réussites :

  • M’être réconciliée avec la nourriture et avoir retrouver un rapport sain avec le fait de manger, ET mon corps. Ça, c’est quand même un progrès immense, formidable, génial. Je me sens mieux, parce que le végétarisme m’a poussé à m’occuper de moi, de mon corps, à être plus à l’écoute. Que du bonheur.
  • Apprendre à cuisiner des choses BONNES ! Je suis une vraie Miss Catastrophe, j’ai aussi beaucoup de mal à me débrouiller seule, parce que j’ai toujours peur de me tromper, de mal faire… Mais plus en cuisine ! D’ailleurs mes ami-e-s (même carnistes!) prennent maintenant plaisir à venir manger chez moi 😀 Et moi aussi ! J’aime me faire des bons petits plats, c’est quand même bien plus agréables que manger des plats touts prêts à tous les repas 🙂
  • Avoir motivé des gens à franchir le pas vers le végétarisme ! J’ai essayé le plus possible de ne pas me transformer en propagandiste pro-végé, culpabilisante et insupportable… Et même si j’ai parfois un peu fatigué mes amis à parler un peu trop de mon régime alimentaire, je pense avoir plutôt réussi… Et ne pas vouloir convertir les gens à tout prix, ça paie ! Puisque autour de moi, 4 personnes sont devenues végétariennes, et 2 ou 3 autres commencent à se renseigner sérieusement… Et ça fait toujours plaisir 🙂
  • Avoir réussi avec succès mon premier Noël végétarien ! J’ai beaucoup cuisiné, je me suis bien amusée, j’ai très très bien mangé sans être trop à l’écart des autres… Et j’ai découvert le Faux Gras de Gaïa, que je rachèterai bien toute l’année tellement j’aime ça 😛
  • Je ressens aussi des améliorations physiques ! J’ai perdu un peu de poids, mais ça c’est assez secondaire… Surtout, mon corps résiste bien mieux qu’avant aux maladies, blessures en tout genre… Mon ostéopathe est ravie 😉
  • En plus mes cheveux et ma peau sont bien plus en forme et moins gras… Joie !
  • J’ai rencontré de supers personnes, qui ont les mêmes centres d’intérêt et les mêmes valeurs que moi… La communauté végéta*ienne est la plupart du temps super agréable !
  • Ma famille a été très compréhensive et met beaucoup de bonne volonté à me proposer des menus bons et variés, et reste ouverte à mes expérimentations culinaires 😀
  • J’ai découvert avec délectation de nouveaux aliments (lentilles corail, falafels, haricots rouges, panais, patate douce, chou romanesco, pois cassés etc. La liste est longue !)
  • Selon les estimations de PETA, j’ai déjà sauvé plus de 100 animaux… 😀
  • Le meilleur pour la fin… Je suis de plus en plus en accord avec mes valeurs ! Donc de mieux en mieux avec moi-même et c’est très motivant 🙂

Mes difficultés :

  • J’ai parfois été confronté à des remarques désagréables voire méchantes… De végés plus avancés me reprochant de ne pas aller assez loin et de carnistes intolérants. Celle qui m’a le plus marqué, c’est mon médecin, alors que je lui demandais une prescription pour une prise de sang, qui m’a demandé d’où me venait cette idée ridicule et m’a carrément traité d’inconsciente… Tout en me prescrivant une prise de sang absolument inutile sous prétexte que de toute façon, je n’avais qu’à faire attention. J’essaie de bien le prendre, mais c’est parfois compliqué ! Mais au delà de la méchanceté, il y a aussi des gens bienveillants mais qui ne comprennent pas l’utilité de « se priver de tant de choses » ou bien ceux qui me proposent un chocolat puis se ravisent parce que « tu ne dois sans doute pas manger ça ? » avant de me servir du poisson à table… Ceux-là, j’arrive désormais à en rire plus qu’autre chose, et ça fait des anecdotes marrantes et raconter ensuite ! ^^
  • Je fais encore parfois (de moins en moins souvent) des écarts… Notamment pour les bonbons à la gélatine (je n’arrive pas à trouver de produits qui me conviennent sans…), les coquilles St Jacques, le saucisson, et… le poulet quand je déprime ! Sauf que mon corps n’aime pas ça du tout et me le rappelle violemment ! Alors quand en plus je m’en veux… Je ne vous raconte pas le bazar ^^
  • J’ai parfois du mal, face à des carnistes convaincus qui me questionnent, à expliquer mes motivations, de peur d’être jugée ou moquée… C’est bête mais je n’arrive pas (encore) à m’en défaire !
  • Beaucoup de produits végéta*iens proviennent d’Outre-Atlantique.. Et ça me frustre !!

Ce qui a changé depuis 2014 :

Lorsque je me suis lancé dans l’aventure en janvier 2014, ma motivation principale était clairement l’écologie et le besoin de savoir ce que je mangeais. La cause animale, je m’en fichais totalement. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Du tout. Et j’ai bien du mal à l’assumer.

Désormais, j’ai du mal à comprendre comment on peut penser qu’un animal n’est pas un individu, que sa vie est moins importante qu’une vie humaine. Je ne supporte plus l’idée des tests sur les animaux, de tous ces êtres sensibles enfermés et torturés dans les fermes industrielles, la cage de mes rats me dérange de plus en plus, je m’en veux de les enfermer, et la mort d’un moustique ou d’une araignée me fait détourner le regard avec des larmes dans les yeux. Oui. Mais beaucoup de personnes dans mon entourage ont bien du mal à comprendre ce qui me passe par la tête, et j’ose peu assumer cette compassion que beaucoup prennent pour une hypersensibilité un peu gnangnan. Mais voilà, il faut le dire, ma motivation principale n’est plus l’écologie, mais la cause animale.

CharlieHebdoTestsAnimaux

Ce qui explique aussi cette seconde évolution : En 2014, je voulais devenir végétarienne mais trouvait vraiment extrême l’idée du véganisme. Je me disais que ce n’était pas pour moi. Mais aujourd’hui, les œufs, les laitages, les cirques, le cuir… Tout ça me gêne. Seulement je ne suis pas encore capable d’arrêter tous les produits comme le fromage ou les œufs. Et me contraindre en me frustrant, je sais d’avance que ça ne marchera pas. Alors je voudrais pour 2015 me lancer dans une sorte d’étape intermédiaire que j’aime appeler « flexiveganisme ». Il y a bien des flexitariens après tout ! Ce flexiveganisme serait l’occasion de tester, et repousser, mes limites, mais aussi de faire le point sur ce que je pense vraiment, pour arriver à un véganisme éclairé et qui me correspond. Par exemple, le miel me fait me poser beaucoup de questions : Les abeilles si importantes sont de moins en moins nombreuses et l’apiculture les préserve… Oui mais à quelle condition ?? Alors dois-je ou nous arrêter de consommer du miel ?. Je m’interroge aussi sur les zoos ou l’équitation. Par contre, pour les œufs, le fromage et les produits de beauté vegan, c’est plus une question de temps d’adaptation que de véritable questionnement. Et puis je pense aussi continuer à manger végétarien « en société » pour éviter trop de désagréments à mes proches qui se décarcassent déjà pour m’offrir des menus adaptés !!
Cette envie est venue naturellement, j’ai commencé à chercher des alternatives véganes à tout sans trop réfléchir, sans forcément tout mettre en œuvre. Je n’ai pas envie de me prendre la tête, mais pourquoi utiliser des œufs et du lait quand il y a des moyens simples de faire autrement ? Je m’autoproclame donc flexivegan pour 2015 !

CharlieHebdoFourrure

Mais il y a aussi eu beaucoup d’autres changements ! En effet, le végétarisme m’a fait plonger dans un monde actif et écolo qui me plait et où je m’épanouis ! A travers bien des blogs et de longues discussions, j’ai découvert le no poo, le Zéro Déchet, le minimalisme… Mais aussi une manière de vivre fondée sur le positif et la tolérance, la gratitude et l’optimisme qui m’aide à tenir malgré la douleur qui avait envahi ma tête ces derniers mois. Dans ce monde qui cherche toujours à faire mieux, j’ai l’impression d’avoir trouvé ma place, de m’améliorer chaque jour et je n’échangerais ça pour rien au monde ! J’en profite donc pour remercier tous les espaces créatifs et positifs de la blogosphère qui me permettent de trouver toujours de meilleures idées ! (Je ne citerai personne ici, mais je compte bien consacrer un futur article à la liste des blogs qui m’inspirent :D)

Enfin, je me suis découvert une passion pour les documentaires !! J’aime, et même j’adooooore, apprendre, découvrir, savoir, m’informer ! J’ai déjà regardé pas mal de documentaires comme Earthlings, Vegucated, No Impact Man, Addicted to Plastic, Je consomme donc je suis ou encore Food Inc. Mais j’en veux toujours plus ! Alors n’hésitez pas à me partager touuuus les documentaires sur les sujets de l’alimentation sans cruauté et l’écologie (et même tout le reste si ça vous fait plaisir :D) qui vous ont marqués, pour que je puisse découvrir toujours plus ! Je compte sur vous ❤

Il me semble avoir fait le tour de tout ce que j’avais à vous dire ! C’est donc un bilan plutôt positif qui résume cette année de végétarisme 🙂
Si vous avez des questions, des conseils ou des astuces, des choses à me faire découvrir, n’hésitez pas, je serais ravie de vous répondre et d’apprendre de vous 🙂

Publicités

15 réflexions sur “Chapitre IV : Bilan, 1 an de végétarisme !

  1. Tu as raison, le regard des autres est assez difficile à gérer quand on change de régime alimentaire ! Je me suis lancée dans le végétalisme depuis peu, et c’est vrai que quand j’en parle je passe un peu pour une extraterrestre ! Entre les « Mais tu vas avoir des carences! » et les « c’est n’importe quoi pff manger de la viande c’est naturel les hommes en ont toujours mangé moi je trouve ça normal », c’est pas toujours facile de répliquer intelligemment ! Ce qui me sidère le plus c’est les carnistes qui se sentent obligés de justifier leur consommation de viande et de te dire que c’est toi qui n’est pas normal. Enfin bref, en tout cas c’est toujours bien de trouver des « compères » végétariens/végétaliens ! Et félicitations pour ta première année sans viande !

    • C’est vrai que c’est compliqué de répondre sans s’énerver de manière convaincante… Même quand on a toutes les infos nécessaires pour répondre de manière argumentée !
      Ca arrive souvent que les carnistes se sentent presque attaqués personnellement quand tu dis que tu ne manges pas de viande… Même quand on ne leur a rien reproché ! Je ne comprends pas ^^
      C’est vrai que c’est sympa de voir qu’on n’est pas seul-e-s, et Internet est pratique pour ça 😉
      Merci beaucoup 😀

      • Ah oui, même quand on a regardé des tas de reportages, lu plein d’études sur le sujet, on n’arrive pas toujours à les ressortir quand on en a besoin !
        Oui j’ai beaucoup de mal à comprendre ça ! Tu dis juste que tu ne manges pas de viande, et tout de suite ils se sentent agressés et se sentent obligés de te répondre assez violemment, c’est plutôt bizarre comme réaction haha !
        Oui quand j’ai commencé je me sentais vraiment comme une extraterrestre étant donné que je n’ai aucun végétarien ou végétalien dans mon entourage, mais en creusant un peu et en parcourant les blogs je me rends compte que je suis loin d’être la seule, et c’est c’est génial ! 🙂

  2. Beau bilan et belle évolution !

    Je suis végétarienne depuis un bon bout de temps et je crois que ce qui est important est d’être en accord avec toi même, de croire en tes convictions et d’évoluer dans ta réflexion. Il y à des gens intolérants de chaque côté, des végétariens parfois extrémistes et des non-végétariens aux réflexions douteuses voir désobligeante qui sont dans l’incompréhension totale.
    J’ai beau être végétarienne depuis que je suis enfant, il y à toujours quelqu’un dans ma famille qui me fait la blague à noêl  » Tu veux du foie gras? » en pouffant de rire. Je suis tellement blasée que je ne réagit plus.
    Même si le regard des autres est parfois difficile, si parfois je me sent « en marge », que je dois me justifier, que je subit des moqueries ou des incompréhension, je suis en accord avec ce que je suis réellement et c’est ce qui compte le plus!

    J’ai eu le même type de réaction quand je me suis mis à réaliser mes propres cosmétiques et quand j’ai fait mes formations en phytothérapie et aromathérapie.
    Et aussi quand j’ai décidé de ne plus avoir de télévision, il y à 4 ans.

    Tu passes parfois pour une idéaliste illuminée mais peut importe, tu sais que tu es dans le vrai (et a tout les sens du termes).

    Concernant les laitages, je n’en consomme plus depuis 1 an mais les oeufs viennent des poules de chez mes parents qui ont de la place, un petit nom, des câlins et une vie heureuse. Alors, j’en consomme encore.

    Félicitation dans ton bilan et bon continuation.

    • Eheh, tu as tout résumé en disant « idéaliste illuminée » ! Je crois bien que c’est l’étiquette que les gens me collent sur le front ! Mais après tout, c’est pas si mal, l’idéalisme, et ça peut faire bouger les choses 🙂

      Ta description de la vie des poules donne presque envie d’en être une 😀 C’est vrai que ce qui me gêne le plus c’est l’élevage industriel, et si j’avais l’occasion de manger des œufs venant de poules qui ont vraiment une vie libre, ça me poserait moins problème ! Après pour le lait, la question se pose moins : je suis intolérante au lactose ! Ca me provoque des douleurs dans tous les os… Pas très cool…

      Merci de ton looong commentaire 😀 Ca fait plaisir 🙂

  3. Merci pour cet article qui nous change un peu de ce qu’on peut lire en ce moment sur le web. Pour ma part, je n’arrive pas à reprendre mon clavier pour dire un truc intelligent.

    Le végétarisme pour moi ça fait 6 mois. Par contre, j’avoue avoir mis quelques coups de canifs dans mon engagement pendant les fêtes : j’ai mangé du foie gras et des huitres. Pour moi, le fois gras, c’est bien le pire truc que je pouvais manger et je le savais que ça n’allait pas passer. La nuit qui a suivi, j’ai rêvé à deux reprises de ces élevages d’oies gavées, avec leurs becs cassés, leur terreur, leurs cris. Je me suis levée pour aller vomir.

    Comme quoi, quand tu as commencé à faire le chemin, c’est le corps qui t’aide à fait l’autre partie, il n’en veut plus de cette souffrance, il la rejette.

    Pour le reste, je ne bois pas de lait mais continue à manger du fromage et des oeufs dans des préparations culinaires.
    On m’a offert le livre de recettes « VEGAN » de Marie Laforêt pour mon anniversaire, mon chéri s’en est emparé et cuisine végétarien et VEGAN alors que lui et mon fils sont omnivores.
    Il trouve que c’est « responsable » et « citoyen » de manger moins de viande et je trouve ça bien qu’il ait ce raisonnement par lui-même.

    Je suis une végétarienne silencieuse. J’en parle très peu, ne cherche pas à convertir les omnivores, ni à argumenter longuement pour expliquer (même si je peux le faire). Chacun voit midi à sa porte.
    Par contre, croiser une nana avec un gilet en peau et fourrure d’animaux dans un séminaire de développement personnel, ça, ça me fait tiquer.

    • Bonjour et merci de ton commentaire !!

      Je pense que faire des écarts, ce n’est pas grave. Le plus important est de ne pas se décourager ! J’avoue que j’appréhendais un peu les craquages pendant les fêtes mais j’ai réussi à me préparer des plats suffisamment satisfaisants pour ne pas avoir envie de piquer ailleurs ! Et pour le foie gras, j’ai la chance d’avoir découvert quelques mois après le début de mon aventure végétarienne que le gout ne me plaisait plus du tout ! C’est quand même assez pratique… Comme tu dis, le corps a sa part dans le combat, et nous aide bien quand même 🙂

      C’est super chouette que tes proches omnis soient sensibilisés ! Mon ancien compagnon l’était aussi, et c’était même lui qui était le plus convaincant lorsqu’il expliquait que la viande n’était pas nécessaire… Je suppose qu’il passait moins pour un « extremiste » que moi par le fait qu’il mangeait toujours de la viande ^^

      Moi, je ne suis pas très discrète… J’ai tendance à beaucoup parler des choses qui me motivent ! Mais j’essaie de me limiter pour ne pas embêter mes proches ! Et par contre, je ne cherche jamais à « convertir », de toute façon je pense que ça bloque les gens plus qu’autre chose…

      Merci encore de ton commentaire très agréable 🙂

  4. Yeah! Félicitations! Au début, j’ai été flexivégane par « défaut », quand je terminais mes produits non-véganes (mais cette période à été très courte parce que j’avais hâte de voir disparaître tous ces produits!). Je pense que c’est une bonne façon de faire la transition tranquillement (contrairement à moi qui a fait ça super vite!).

    J’ai hâte de lire la liste de tes blogues chouchous, j’aime en découvrir de nouveau! 🙂

  5. Bonne année 🙂 ! J’espère que tu arriveras à faire face aux bouleversements des récents événements de Charlie avec autant de détermination que pour le « bouleverse[ment de] toutes [t]es habitudes alimentaires » ! Cet article montre à quel point tu réussis à surmonter les épreuves pour en sortir plus positive encore car « la vie DOIT continuer » 😀 !

    Je comprends que tu sois un peu sur tes gardes après avoir du affronter l’incompréhension de ton entourage (pendant un moment du moins) mais sache qu’aucun médecin ne peut te prescrire de prise de sang pour la seule raison que tu es devenue végétarienne. Il a donc également eu raison de te demander d’y faire toi-même attention. Finalement tu ne peux que prendre ça (une fois le bougonnement de ton médecin mis à part) pour quelque chose de positive car le plus important reste d’être à l’écoute de son corps 🙂 !

    J’adore l’illustration avec le pigeon !

    P.s : Je réagis face à vos propos : « Ca arrive souvent que les carnistes se sentent presque attaqués personnellement quand tu dis que tu ne manges pas de viande… Même quand on ne leur a rien reproché ! Je ne comprends pas ^^ » (et cf. : « c’est n’importe quoi pff manger de la viande c’est naturel les hommes en ont toujours mangé moi je trouve ça normal »).
    Je me sens obligé de vous donner un point de vu externe (je suis une table) sur le sujet : les non-végétariens (les « carnistes ») te parlent rarement de leurs habitudes alimentaires, il est donc normal qu’en parlant de végétarisme tu lances un débat (parce qu’il y a remise en cause) et qu’ils justifient leur consommation de viande (c’est au fond ce que tu leur demandes en abordant le sujet et en mettant en valeur le fait que toi tu n’en manges pas -qui plus es tu sembles être quelqu’un d’engagée selon ton article).
    D’ailleurs saviez-vous que si nous avons (dans un lointain passé) put accorder plus d’énergie à notre cerveau et accéder à un stade évolué du langage c’est grâce à la viande cuite ? C’est l’évolution man !

    • Merci de ton commentaire ! 🙂

      Merci de ce compliment, effectivement je suis particulièrement touchée, pour plein de raisons et notamment mes sympathies avec les métiers journalistiques mais j’essaie de rebondir !

      Je vais rebondir sur tes rebondissements 😛
      Un médecin peut tout à fait te prescrire une prise de sang pour un check-up, c’est même une pratique répandue 🙂 Il va sans dire que je fais attention à équilibrer mes menus mais je voulais être bien sûre de faire tout correctement en tant que jeune végé 🙂

      Quant aux réactions des carnistes : Vu comme ça je peux comprendre mais ce n’est pourtant pas mon intention ! A part avec des végés, je n’aborde le sujet que si on me pose des questions, pour ne pas sembler invasive… Donc ils se remettent eux même en cause ! ^^

      Effectivement, j’ai entendu ça dans un documentaire et ce même documentaire explique aussi qu’à ce moment là, manger de la viande était plus avantageux pour nous ! Mais que maintenant vu les problèmes d’obésité, de faim dans le monde et de pollution, le plus avantageux pour nous est de réduire notre consommation de viande (je ne dis pas qu’il est impératif que tout le monde adopte le végéta*isme mais je crois que les chiffres officiels préconisent de réduire par deux la consommation mondiale ! 🙂 )
      Merci encore et bonne soirée 🙂

  6. Non mais y a personne pour te traite de folle par ici?! Noonnn, je plaisante !
    Ce que je trouve plaisant, par dessous tout, dans cet article, c’est qu’on sent que tu t’épanouis, et je pense que c’est le principal ! Repousser ses limites, ce n’est pas un bon objectif pour moi, mais trouver son équilibre, ça, c’est le top !
    Et j’espère que le régime « flexivegan » t’apportera ça !
    De mon côté, je mange très peu de viande mais je suis « carniste », j’aime le saucisson, le foie gras (oh my god, le foie gras!) et le jambon blanc (et pleins d’autres choses!) mais je ne mange pas plus d’une fois par semaine, je trouve que ça convient à mon corps et ça me permet de continuer à me faire plaisir…
    Je pense que tu devrais lire des livres de Gandhi, ça te correspondrait bien !
    Bises et bon courage pour cette bonne résolution !

    • Bonsoir !
      J’ai adoré lire ton commentaire 😀 En effet, je m’épanouis, je fais mes choix, vis selon mes valeurs, et c’est vraiment agréable et plaisant 🙂
      A chacun de faire ses choix de vie pour être au mieux et si tu as trouvé ton propre équilibre c’est super 🙂
      Ahah, je vais y penser, merci du conseil 🙂

      Merci encore !

  7. It is perfect time to make some plans for the future and it is time to be happy. I have read this post and if I could I wish to suggest you few interesting things or tips. Perhaps you can write next articles referring to this article. I desire to read even more things about it!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s