TCA… Et moi ?!

Partout, tout le temps, nous sommes confrontés à ce que notre société appelle le « culte du corps ». Partout, la volonté du corps parfait, mince, grand, partout des exigences irréalisables, partout des pubs pour les régimes, les produits amincissants ou les sous-vêtements qui « trichent » pour nous rendre plus beaux… Les articles là-dessus, il y en a déjà des milliers, et j’en ai déjà écrit un en plus. Mais ce dont je veux vous parler aujourd’hui, c’est de ce phénomène étrange qui se cache derrière l’idéalisation du corps…

06

 

Exposés sans cesse à des images d’idéaux inatteignables, nos pauvres yeux nous renvoient de nous une image déformée, critique, enlaidie qui pousse au complexe, au rejet de son propre corps, au manque de confiance en soi. Comment alors être capable d’assumer son corps quand notre vision de la beauté est un canon stéréotypée retouchée sur Photoshop ? Alors exit les jolis bikinis sur la plage et bienvenue short de bain doublé d’un paréo pour que personne n’aperçoive le moindre petit centimètre de peau. C’est la réaction pudeur/perte de confiance en soi/régime(qu’il soit amincissant ou destiné à la prise de poids). Et obsession. Parfois, ça va très loin, parfois, ça grimpe jusqu’aux TCA (Troubles du Comportement Alimentaire). Les TCA, tout le monde en a déjà entendu parler : Anorexie, boulimie, etc. Sans cesse, ces maladies sont utilisées par les médias pour dénoncer le culte du corps, mais sans jamais faire grand chose d’autre que dire « C’est pas bien, alors arrêtez maintenant ! », et surtout, rarement en informant de la réaction à avoir face à un malade, ou quand on l’est soi-même.
Mais si on parle souvent des TCA, que le principe commence à s’ancrer dans les esprits et que la population se sensibilise petit à petit (même si c’est encore bien loin d’être parfait), il y a pourtant des choses dont on ne parle pas. Les problèmes alimentaires du quotidien. Les TCA sont des maladies plutôt terribles et (encore heureux!) seule une minorité en est atteint. Mais moi, je connais une maladie alimentaire qui touche une grosse majorité de la population. Comme des minis TCA, qui te bouffent un peu la vie mais sans que ça se voit, qui n’inquiètent pas grand monde et surtout pas les médecins et qui pourtant me paraissent primordiaux.
Des symptômes, il y en a beaucoup. Vous voulez des exemples ?

Se peser régulièrement :

balance_thumb1
– Il y a ceux qui se pèsent tous les mois, le même jour. Ou bien toutes les semaines. Voir tous les jours ou encore plusieurs fois dans la journée. Évidemment, plus la fréquence est élevée plus le symptôme est persistant. Mais ce n’est pas là qu’est le plus gros problème. Souvent, la pesée se transforme en rituel et c’est là que ça devient gênant. Parce qu’au fond, à moins d’un vrai surpoids dangereux, le poids, on s’en fout. Tellement de choses le font varier : L’ossature, ce qu’on a mangé, la période du mois pour les demoiselles aussi. Pourtant, régulièrement, on se pèse. Oh, ne faites pas semblant, je SAIS ! On regarde le résultat, vite fait en serrant les fesses pour que le chiffre soit celui qu’on souhaite, en rentrant le ventre comme si ça pouvait changer quelque chose. Et même si on se répète que c’est « juste pour voir », le résultat influe fortement sur notre humeur de la journée.
– Acheter Light/Allégé en prétendant que c’est pour le goût… C’est ça oui !
– Subitement décider de faire du sport tous les jours. Pas pour se défouler, souvent pas parce qu’on aime ça. Parfois pour se sentir en forme. Le plus souvent pour « se mettre en shape » et pas par plaisir.
– Choisir des vêtements… Mais pas pour les bonnes raisons. Un exemple illustrera mieux ce que je veux dire. Il y a quelques mois, j’ai fait une virée shopping avec une de mes amies. De bon conseil et de bon goût, ça fait toujours du bien d’avoir une alliée contre les achats déraisonnables et les mauvais choix. Je crois que je m’en rappellerais longtemps. Sans cesse, elle me disait : « Non, pas ça, ça grossit, prends plutôt ça, ça va te faire paraître plus mince. » Alors non, elle ne voulait pas me faire me sentir grosse… Elle a juste l’habitude de faire ça, c’est sa manière de vivre. Tout le temps. Et le problème, c’est qu’elle est loin d’être la seule !
– Et puis rentrer le ventre. Comme ça, dans la rue, en marchant, assis… Pour que « ça » ne se voit pas. Ça ? Le gras, ce qu’on pense être inacceptable, laid, etc.
– Vous en voulez encore ? Croiser les bras devant soi, ou encore s’asseoir en posant son pull, écharpe/etc devant le ventre. Encore pour cacher l’inacceptable.
– Se regarder dans chaque miroir/vitre qui passe. Non, ça c’est rarement du narcissisme. C’est pour vérifier que « ça passe ». Encore et toujours. Honte de soi.
– Faire son IMC régulièrement pour vérifier qu’on est dans la norme. Paniquer quand on l’est pas. Se sentir nul(le), laid(e), difforme, horrible.
– Voir un mannequin à la télévision, sur un panneau publicitaire, dans un magazine, croiser une belle fille dans la rue… Et se sentir hideuse. Alors que non !

Il y en a plein d’autres des symptômes et je pense que chacun des lecteurs ou presque pourrait rajouter le sien à la liste. Le malaise ne se limite pas aux malades, ni aux femmes, mais à tous (eh oui, les gars aussi ont la pression ! Pas trop petit, pas trop maigre mais pas trop gros, bien musclé, etc…) Et les réactions qui remplacent les maigrichonnes par les vraiment (très) rondes ne changent pas grand chose. Alors oui, on pourrait faire changer tout ça, réussir à avoir plus de représentativité dans les publicités. Mais il n’y aura jamais de personnes « normales », ce sera peut-être des morphologies différentes mais toujours des beautés hors du commun et SURTOUT mises en valeurs par DES professionnels : stylistes, professionnels du make-up, de la lumière, etc. C’est presque un combat infini.
Mais que faire alors pour soigner tous ces tics qui envahissent nos vies ? C’est sans doute à chacun de trouver sa solution, mais si vous voulez la mienne… J’ai décidé d’entamer un traité de paix avec mon corps. Je me sentais mal dedans, il se sentait mal. J’en ai eu marre de devoir maigrir, m’habiller de telle façon, cacher mon petit ventre etc. J’en ai eu marre d’acheter une édition spéciale d’un magazine féminin « spéciale ronde » pour y lire comment m’habiller pour paraître plus mince et que manger pour perdre du poids. Alors j’ai décidé de m’occuper de mon corps pas pour son apparence mais pour ses sensations. Maintenant je me fais à manger sain, équilibré, peu gras mais pas pour maigrir, juste pour apprécier le goût et me sentir en forme. Maintenant je fais du sport, pas pour ressembler à je-ne-sais quel modèle à suivre mais pour me réconcilier avec mes sensations, découvrir l’harmonie entre mon moi-esprit et mon moi-corps dans l’effort. Parfois, je ferme les yeux et je me concentre sur ce que je ressens. J’apprends à aimer mon corps de l’intérieur. Et vous savez quoi ? Plus j’avance sur ce chemin, plus je me sens belle, plus j’ai confiance en moi, plus j’arrive à dépasser mes complexes. Je partais de loin et il me reste encore beaucoup à parcourir mais j’avance vers la paix avec mon corps. Et c’est reposant. Chacun aura sa façon d’amorcer cette réconciliation : le yoga, le sport, une nouvelle façon de manger, une nouvelle garde-robe, la relaxation, qu’importe ! Ma découverte c’est ça : Ne pas se soucier de l’apparence, mais des sensations. En découvrant son corps vraiment, on peut facilement apprendre à l’aimer.

Et ça, quelle que soit notre morphologie, nos soucis de santé on peut le faire. Et le mieux ? Sans effort ni contrainte.
Alors partagez vos propres tics, ou vos propres façons de vous sentir mieux.
Tous, toutes, vous êtes beaux/belles.

Publicités

Une réflexion sur “TCA… Et moi ?!

  1. En vieillissant, j’accepte mieux mon corps. Mais lui et moi, nous avons une longue relation compliquée qui a commencé à l’adolescence. Mon mari fait partie des « facteurs » qui m’ont fait mieux aimer mon corps. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s