Pourquoi plus personne n’aime Noël ?

Image

En cette veille de réveillon de Noël, je suis bien obligée de vous faire un article spécial, non ? Et si ça vous énerve, et bien tant pis, c’est mon WordPress et j’y fais ce que je veux ! 😉

Vous aurez sans doute remarqué comme moi l’avènement cette nouvelle mode depuis quelques années, celle que je nommerai ainsi : la mode du « J’aime pas Noël ». C’est devenu tellement tendance que je me retrouve l’exception parmi mes amis lorsque début décembre, je m’enthousiasme de retrouver l’esprit de Noël, que j’attends depuis un an. Et quand je tente de défendre un peu mon affection particulière pour cette période de l’année, je me retrouve seule contre tous à me battre contre des arguments infaillibles. Sérieusement, tous les articles sur Noël ne parle plus que de ça et des célébrités comme Miley Cyrus déclarent publiquement que Noël c’est trop out…

 Alors je surfe sur la vague et je vous propose un Top 5 des raisons pour ne pas aimer Noël !

1° C’est pas écolo !
Oui, je le mets en premier parce que OUI, c’est un de ceux qui ont le plus d’impact sur moi… Entre les sapins coupés de partout et les illuminations de Noël qui gaspille quand même un bon paquet d’énergie, Noël, c’est pas bon pour la planète. Et sans compter tous les aliments géniaux qu’on mange à Noël et qui sont les principaux sujets de scandales alimentaires et d’indignation pour les défenseurs de la gente animale (saumon, foie gras…)

2° C’est un complot capitaliste !

Effectivement, entre les promos de Noël, les pubs à longueur de journées et les prix qui grimpent… Exemple : j’ai vu samedi dernier en faisant les courses une boite de Haribo plus petite que la normale mais en forme de sapin à DIX EUROS !! Quant les normales sont à trois euros maximum. C’est quand même vraiment révoltant.

Et puis sans compter cette grande ode à la surconsommation : Les CADEAUX. Le symbole le plus frappant que j’ai à vous proposer ? Oh il ne vient pas de si loin (enfin un peu quand même) : Les USA. Vous avez très certainement tous entendu parler de Black Friday où les consommateurs se battent pour tel jouet ou tel machine en promo. Toute cette débâcle pour des jouets qui ne feront peut-être même pas plaisir, ou qui ne seront utilisés que quelques semaines avant d’être délaissés. Les enfants sont « embrigadés » dans le consumérisme, apprenant à ne vouloir plus que ces jeux qu’on voit dans les pubs et que tous les copains auront.

Ouais, c’est quand même bien dégueu’ Noël. Et le pire ? Le père Noël qu’on connaît c’est une invention de Coca-Cola. Si ça c’est pas LE symbole du capitalisme peu ragoutant.

3° Et la laïcité alors ?

Non mais c’est vrai quoi, on gueule sur les musulmans qui veulent garder leurs voiles pis on fête tranquillement Noël comme si c’était une fête nationale. Mais c’est une fête chrétienne, non ? Pas très laïc tout ça.

Bon, je ne peux pas m’en empêcher, je nuance quand même : Le côté religieux de la fête à beaucoup diminué et même des familles non-chrétiennes fêtent Noël maintenant. En plus à l’origine c’était une fête païenne que le christianisme a gentiment copiée.

Mais tout de même, pour beaucoup, Noël c’est la crèche sous le sapin. Et il y a qui dans la crèche ? Joseph, Marie, l’âne, le bœuf et SURTOUT le petit Jésus. C’est pas 100% chrétien ça ?

4° On bat des records d’hypocrisie !

Vous avez (presque) tous remercié au moins une fois avec un air absolument ravi pour un cadeau qui ne vous plaisait pas. Vous avez sans doute tous au moins une personne dans votre famille qui vous agace et que vous supportez en affichant un sourire chaleureux, celle qui a toujours raison et face à qui vous aurez toujours tord, ou bien celle qui râle pour un rien, ou qui se pose dans un fauteuil et laisse tout le monde se démener sans bouger, etc. Noël, c’est La réunion de famille avec tout ce que ça peut comporter de désagréable ou d’ennuyeux. Nombreux sont ceux pour qui c’est une torture de retrouver la famille et même si on se sent bien parmi les siens, c’est tout de même assez rare qu’on soit capable de s’entendre sur tout avec tous. Alors on ment, on fait semblant et on sourit tranquillement. Et pendant qu’on s’ennuie et qu’on se goinfre, dehors il y a des gens seuls et malheureux qui n’ont personne pour fêter Noël avec eux, il y en a qui meurent de faim et qui crèvent de froid dans les rues.

5°Des cadeaux pour compenser le reste de l’année ?

Le pire peut-être, c’est que les fameux cadeaux peuvent facilement se tourner comme un rachat de conscience : gâter les enfants à Noël abolirait les « fautes » de l’année, les absences, le délaissement… Et Noël devient alors un moyen de se racheter, gâtant les enfants pour se donner l’impression qu’on est de bons parents. Et pour les enfants, finalement c’est pas si mal, non ? Non, car un cadeau ne remplace pas un parent et que les sous dépensés ne valent pas l’amour qu’on a pas donné. Et puis quoiqu’il en soit, gâter un enfant, ce n’est jamais bon.
D’aucun diront qu’on a pas besoin d’une occasion pour offrir des cadeaux et être généreux. A quoi bon un jour dédié ?

Voilà pas mal de bonnes raisons de ne pas aimer Noël… Mais vous savez quoi ? Moi je trouve ça super cool quand même ! Parce que c’est magique, et parce qu’on est pas obligé de faire de Noël tout ce qu’on critique en cette fête.

Premièrement, quoi de plus magique que de voir les sapins (en plastique pour empêcher la déforestation ou achetés parmi les offres « Un acheté, deux replantés » pour rester écolo), de faire sa lettre au Père Noël (pleine de cadeaux « Commerce équitable » ou écolo-friendly) ou encore de voir le soir de Noël les plus jeunes de la famille les yeux tournés vers les étoiles à la recherche du traîneau du Père Noël. La renaissance de l’esprit de Noël dans une période où les gens sourient un peu plus, j’attends ça chaque année ! Et quel plaisir que de chercher ce qui pourrait faire plaisir aux personnes qu’on aime, de décorer le sapin ou la maison en famille…

Cette fête pourrait même être l’occasion de mettre de côté les discordes, de s’entendre, d’oublier les dissensions et de repartir du bon pied. Chacun a ses soucis avec sa famille, mais n’est-ce pas le moment de pardonner, de se réconcilier pour renouer les liens et former une famille unie et heureuse de se retrouver. Pour moi, la famille a toujours été fondamentale et particulièrement importante et ça me rend toujours un peu triste d’entendre les gens râler après la leur, les écouter m’expliquer leur rancœur. Pour moi c’est un plaisir de me retrouver en famille, c’est la promesse de rires et de complicité et c’est pour cela que je vous invite à voir les choses différemment, à comprendre et faire changer les choses si vous en avez marre de vos réunions de famille. Il ne tient qu’à vous d’en faire des moments inoubliables !

Et puis les cadeaux, on en fait toute une montagne. On se force à trouver des babioles inutiles pour tout le monde en sachant que ça ne leur plaira pas. Mais est-ce vraiment nécessaire ? Pourquoi ne pas en acheter à moins de personnes, mais seulement ceux dont on est sûrs qu’ils feront plaisir ? Pas la peine de s’en faire une obligation ni de se ruiner, une petite attention suffit et ceux qui comptent ne vous en demanderont jamais plus.

Et si on n’a pas le temps ou les moyens le reste de l’année de se préoccuper de ceux qui n’ont rien, pourquoi ne pas étendre en ces temps la magie de l’esprit de Noël et sa générosité ? Pourquoi ne pas faire un geste pour aider ces gens ? Par exemple en aidant des projets comme celui de I Loge You, ou autres organisations qu’on peut aisément trouver sur la toile.

Évidemment, ce ne sont que des pistes, rien d’exhaustif ou d’obligatoire mais voilà quelques idées pour tous les râleurs, qui les réconcilieront peut-être (ou pas du tout) avec la « niaiserie » ambiante de Noël !

S’il est certain que Noël n’est que rarement la fête idéale dont nous rêvons tous, pourquoi devrions-nous nous résigner et râler ? Noël est aussi ce que nous en faisons alors mettons en œuvre de quoi rendre à Noël toute sa magie et en faire la fête de l’amour et de la générosité et au lieu du symbole des excès du capitalisme.

Voilà ce que je pense, moi, de Noël.
Et finalement, voilà ce que je pense de la vie, de la façon dont j’aime la mener en tout cas. En m’investissant et en en faisant ce que je rêve qu’elle soit, plutôt que d’attendre que le monde change pour ressembler à ce que j’en attends, j’essaie de le faire changer moi-même, à mon échelle, pour qu’il soit plus beau et pour être simplement bien dans ma vie. Et une de mes bonnes résolutions 2014, c’est de continuer comme ça.

Tout cet article plein de bons sentiments pour vous souhaiter de joyeuses fêtes de fin d’année et plein de bonnes choses pour tous les jours à venir !

Joyeux Noël !

Et bonne soirée !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s