Les produits laitiers (ne) sont (pas) nos amis pour la vie !

Image

Tout le monde connait cette fameuse publicité qui tourne sur les chaines de télévisions françaises (et vous l’avez d’ailleurs tous dans la tête grâce à mon titre !) qui nous annonce qu’il faut consommer au moins trois produits laitiers par jour MINIMUM pour être en bonne santé. Laissez moi vous dire que c’est faux. Et même archi-faux.

Je vous annonce tout de suite, cet article sera un peu spécial car ce n’est pas vraiment un sujet du moment. Puisque personne n’en parle. Et c’est bien ça mon problème !! Alors oui, vous avez compris, je vais y parler de moi et d’une de mes « mésaventures ».

Il y a de cela quelques mois, j’ai développé des douleurs dans les articulations, surtout à l’emplacement de vieilles fractures. Comme ca ne passait pas, j’ai été voir un médecin qui ne m’a pas prise au sérieux, et un ostéopathe qui m’a vaguement parlé de « décalcification » avec une tête perplexe. Je me retrouvais donc avec un diagnostic flou (inexistant en fait…) et toujours ces douleurs quand UN JOUR (tintintin !) on m’a dit : « Eh mais j’ai déjà entendu parlé de ça, il parait que ça serait dû au lait ! » N’ayant aucune autre piste, je me dis que je ne perds rien à tenter et j’arrête de boire du lait, manger des yaourts, etc… Et : Plus de douleurs. Vraiment. Non. Plus rien. Je tente de m’y remettre un peu et là aïe ouille, ça revient dès le lendemain. Bon, le message est clair : Le lait, c’est fini. Sauf que c’est quand même bizarre cette histoire alors je vais un peu me renseigner (merci Internet !).
Et voici ce que l’on ne nous dit PAS :
Tout d’abord, une info’ tellement logique qu’on se trouve stupide de n’y avoir jamais réfléchi. Le lait produit par une espèce est faite pour les besoins spécifiques de son bébé. Donc le lait humain pour les humains, le lait de chèvre pour le chevreau et le lait de vache pour le veau. Un point c’est tout. En plus, les besoins du veau sont globalement plus éloignés des notres que ceux du chevreau par exemple, donc mieux vaudrait le lait de chèvre (mieux hein, mais pas parfait !). Donc le lait de vache ne nous convient pas, par exemple il est acide et qu’est ce qui combat l’acidité excessive du lait dans notre organisme ? Vous allez rire. Le calcium. Donc en gros, le calcium que vous ingérez en buvant du lait sert majoritairement à combattre l’acidité de ce même lait. Globalement, je suppose que ce qui se passe pour moi c’est que le calcium ne compense pas l’acidité et que celle-ci s’attaque gentiment à mes os. Je suis donc face à ce dilemme : Faire de l’ostéoporose dans mes vieux jours car le lait m’aura grignoté les os OU faire de l’ostéoporose dans mes vieux jours car mes apports en calcium n’auront pas été suffisants. Ahahahah.

Et c’est donc là que je remercie nos amis asiatiques mais aussi végétaliens qui m’ont glissé à l’oreille l’idée du lait de soja : trouvable dans tous les supermarchés (sisi même sur l’île de Groix j’ai pu en dégoter !), enrichie en calcium, idéal pour remplacer le lait sans trop me frustrer. Inconvénients ? Un goût particulier (que j’adore personnellement), moins nourrissant que du lait de vache, un peu plus cher (mais la santé n’a pas de prix) et surtout… Entraine taaant de déforestation de nos jours… C’est là qu’on saute au cou de la marque Sojasun pour du soja 100% breton !
Tout ça pour vous dire qu’il est vraiment possible de se passer de lait (même si c’est dur de devoir abandonner les tartiflettes…) surtout que le lait de soja (ou d’amande, hors de prix mais un délice) le remplace dans à peu près toutes les pâtisseries et quelques plats salés. Ce n’est même pas au détriment de notre santé puisqu’on trouve par centaines des produits soja enrichis en calcium. Et en plus ça nous est bénéfique : le lait c’est pour les nourrissons, pour la croissance. Une fois arrivés à l’âge adulte, il est nécessaire mais seulement dans des quantités TRÈS réduites et en consommer trop peut entrainer des soucis comme les miens !
Cela dit, il existe un facteur de « prédestination » génétique à ce genre de soucis et même si c’est un problème de plus en plus répandu (mais toujours ignoré !!) vous ne serez pas nécessairement touchés. Cela dit, en cas de douleurs articulaires, de problèmes de dos, de tendinites incurables etc… Pensez à moi, et essayez au moins ! 🙂

Bon week end !
N’hésitez pas à me faire part de vos avis et réactions !

(P.S. : Reste le problème des agriculteurs laitiers… S’il est à mon avis certain que la « toxicité » du lait va bientôt ne plus pouvoir passer inaperçu, le risque est que ces producteurs laitiers se retrouvent face à pas mal de soucis pour écouler leur production et donc pas mal de soucis pour subsister – c’est d’ailleurs à mon avis l’orignie de cette « propagande » dans les médias – et le problème du chômage et de la réorientation risque de se poser de manière brutale… C’est pour ça qu’il serait important que les méfaits du lait soient pointés du doigt afin qu’une réflexion s’engage dès maintenant…)

Publicités

8 réflexions sur “Les produits laitiers (ne) sont (pas) nos amis pour la vie !

  1. Jusqu’à présent je n’ai vu que du soja bio français en vente de toutes façons, mais j’ai peut-être de la chance !
    Le soja ogm lié à la déforestation est celui qui sert à nourrir le bétail qui finira ensuite dans l’assiette des consommateurs de viande.

    Pour les producteurs de lait, il faut les aider à se réorienter, mais on ne peut pas empêcher une évolution positives pour tous, juste pour qu’ils n’aient pas le désagrément (important je le concède) de travailler autrement.

  2. Salut
    Je suis tout à fait d’accord avec toi. J’ai moi aussi écrit sur le lait. C’est fou à quel point on nous ment à ce sujet. Il y a aussi du calcium dans les légumineux: brocoli, choux par exemple

    • Je vais aller regarder ton article alors ! 🙂
      Ca fait maintenant 2 ans que je ne bois plus de lait, et, alors que j’avais une carence en calcium, je n’en ai plus maintenant ! Comme quoi, c’est vraiment loin d’être indispensable ^^

  3. Bonsoir, c’est une bonne chose de remettre en question des automatisme, telle que cette mondiale (voire ga-lactique) pratique (bon surtout occidentale c’est vrai), mais je crois que le raisonnement est un peu erroné. En effet si seule l’acidité était un problème alors il faudrait supprimer non seulement sodas mais jus de fruits, eaux gazeuses aussi (entre autres). En effet le jus de fruit a un ph plus bas encore(jus de pomme inférieur à 4!) que le lait de vache, 6.4-6.8 (que même l’eau gazeuse bat avec 6), contre un ph de ~2 pour l’estomac, donc de toute manière à 2 contre 6.4 hein, la menace est légère.
    Les études sur le lait et ses bienfaits/méfaits sont controversées car difficiles à mettre en œuvre (le cobaye humain pose tjrs qqs soucis en effet ^^ ) Certaines avancent cependant de possibles problèmes liés aux protéines et lipides abondants (digestion difficile, surtout avec l’âge avançant, par manque de lactase, et la lait étant sucré car ayant pas mal de lactose) voir des problèmes endocriniens (rien de concret à ce jour), rien de bien certain en tout cas, quelque soit l’étude si ce n’est que manger des produits laitiers vaut mieux que d’en boire (plus de bienfaits, moins de méfaits, que demander de plus?). La fermentation facilite bien la digestion ! Et ça peut aussi permettre de se refaire une jolie petite flore grâce à l’ami LactoBacillus du yaourt !
    Le régime végan aura l’intérêt d’éviter une trop grande excrétion de calcium par l’effet de protéines animales mais certains végétaux (notamment le phytate du soja) peuvent également avoir cet effet, avec, dû au régime plus strict en lui même, moins de moyen de contrebalancer et donc un plus grand impact.
    Il est cependant évident que le fait que les études traînent autant et autant de publicité pour le lait, laissent à penser qu’ils évitent de faire entrer la vache dans la pièce!

    • Merci beaucoup pour ces remarques !
      Cependant je tiens à souligner que ce n’est en aucun cas la digestion qui est un problème dans mon cas mais un problème quant à mes os qui sont « attaqués », je ne rentrerai pas dans les détails car je ne connais pas ce qui se passe précisément mais cela me provoque des douleurs vives dans les articulations et les os en ce qui me concerne 🙂

      • Si c’est en rapport avec un apport d’aliments ingérés il y a forcément un lien avec la digestion, le problème peut être la digestion en elle même (maux de ventre, diarrhées,…) ou avec une mauvaise absorption digestive des nutriments (taux de calciurie, osteomalacie,…). Certaines protéines (surtout animales mais aussi végétales) augmentent l’excrétion, notamment urinaire, de calcium. On ne sait aujourd’hui pas très bien mais je voulais en toutcas rectifier que ce n’est pas le pH du lait qui est remettre en cause, mais plus le fait que ce soit un concentré de protéines, dont, semblerait-il, certaines favorisant cette excrétion de calcium, mais surtout à long terme (le métabolisme phosphocalcique osseux ne se mettant pas en route en deux coups de cuillère à pots de yaourt) et à échelle variable selon l’individu (âge, habitude et régime alimentaire, santé globale…). Analyses sanguine et urinaire peuvent permettre d’identifier cette perte calcique voire son origine, en tout cas de compléter le diagnostic. J’espère en tout cas que ces douleurs vous sont passées!

      • Oh, c’est très intéressant ! Merci beaucoup pour ces éclaircissements 🙂
        Les douleurs sont passés avec l’arrêt des produits laitiers dans mon alimentation mais je garde en tête l’idée de potentielles analyses
        Bonne journée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s