Consommer autrement.

Image

Dans le précédent article, je vous avait dit que j’étais en cours d’écriture du prochain alors le voici. Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler des modes de consommations dits « alternatifs ».

S’il est vrai qu’on est bien à l’aise avec tout notre confort moderne, le supermarché jamais bien loin et tout à portée de main, on a (presque) tous une fois (au moins) râlé sur la froideur, l’individualisme récurrent et le manque d’échange entre les gens. On sait que notre mode de fonctionnement met en péril la planète, on nous le rabâche à longueur de journées mais finalement ça ne crée pas de sens, c’est loin de nous, on n’intègre pas. Et si de temps en temps la culpabilité nous ronge, on achète un produit bio ou « écolo friendly » et c’est bouclé. Chacun dans son coin.

On pourrait pourtant adopter un mode de consommation plus sain pour nous comme pour la planète et qui permettrait de renouer avec des valeurs de plus en plus négligées comme la solidarité, le partage. Et tout ça sans forcément augmenter notre budget !

Alors forcément, les produits les plus « accessibles » car les plus répandus en supermarchés, ce sont les produits « bio », plus chers et pas forcément meilleurs ! En effet, si certaines marques sont dignes de confiance, d’autres profitent de la vague de popularité du bio, de l’effet de mode pour se saisir de l’occasion et dans ces cas là, « bio » ne signifie plus « sans tout plein d’ingrédients nocifs pour votre santé ». Donc consommer « bio » de supermarchés, oui mais avec méfiance et modération (surtout que c’est quand même un budget).
Mais il y a aussi la solution d’acheter local. Où que vous habitiez, il y a forcément un petit producteur qui vend ses produits directement à la ferme, souvent pas très cher. Évidemment, les fruits et légumes ne sont pas aux standards visuels des grandes surfaces mais ils sont bien plus sains et ont plus de goûts, et ça réduit l’empreinte carbone (moins de transports, donc moins de pollution). En plus, ça permet à un petit agriculteur/éleveur de (sur)vivre et pourquoi pas à vous d’avoir une discussion enrichissante ? Ou comment renouer simplement avec sa conscience en aidant son prochain et en partageant !
Astuce Bon Plan : Il y a même des agriculteurs qui offrent leurs fruits et légumes lorsqu’ils ne sont (vraiment pas) aux normes des supermarchés. Si ça c’est pas économique…

Mais consommer différemment, ça ne passe pas que par l’alimentaire ! En dehors des « petits gestes du quotidien » comme éteindre la lumière en sortant d’une pièce, arrêter l’eau quand on se brosse les dents… Qu’on nous répète en boucle, il y a aussi d’autres terrains à exploiter, par exemple celui du voyage…
En écrivant ça, je pense en fait à une émission sur laquelle je suis tombée par hasard sur France5 et qui m’a plutôt touchée : « Nus et culottés ». En voyant le nom je m’étais dit « ça va être nul ». Au final pas du tout. Pour ceux qui ne connaissent pas, le principe est de se rendre à un endroit (en l’occurence c’était l’Islande) sans rien, ni argent ni vêtements (!!). Le but : se débrouiller (par auto-stop et même avion-stop) pour rallier leur destination en comptant uniquement sur la solidarité et la générosité des gens qu’ils croisent. Au final, de belles rencontres et une émission vraiment touchante.
C’est sur que c’est un exemple extrême mais de plus en plus de concepts se créent dans ce sens : voyager grâce à l’échange et la solidarité, en dépensant moins (conséquence de la crise ? Ca lui ferait au moins un avantage!) et (parfois c’est volontaire, parfois c’est juste un bonus) en abîmant moins notre planète. C’est le développement de l’Écotourisme, repris aussi par le célèbre « Guide du Routard » mais aussi le principe de l’échange de maisons, du « volontourisme » ou du « voyage éthique ». En cherchant sur le net, on peut trouver des dizaines d’exemples et d’opportunités de partir en vacances et voyager différemment. Pourquoi s’en priver ?

Il est si simple de prendre soin de la Terre tout en se faisant plaisir ! Il y a des dizaines de pistes à explorer et l’écologie c’est pas juste un « truc de vieux hippies » alors cherchons un peu et changeons notre façon de consommer.
Promis, ça va vous plaire.
Bonne soirée !

P.S. : Oui ce sujet me tient particulièrement à cœur et je pense que de ce fait, le tournant que je prends dans ce blog en est d’autant plus visible. N’hésitez pas à réagir et me faire part de vos remarques (« c’était mieux avant ! » ou «je préfère maintenant ! », les deux seront accueillis avec plaisir!)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s