Le débat « Mariage pour Tous »

Le texte sur le mariage pour tous est en débat depuis hier au Parlement et divise, comme il divise depuis quelques mois les français, qu’ils soient « simples » citoyens, politiques, journalistes, etc.

Cette réticence française face au mariage homosexuel attire le regard de l’Europe. En effet, par rapport à de nombreux pays européens la France est en retard sur le plan des droits des homosexuels.

Quelques exemples :
-Les Pays Bas autorisent le mariage homosexuel depuis 2001, ainsi que l’adoption.
-La Belgique a légalisé le mariage gay depuis 2003 et l’adoption en 2006.
-L’Espagne où les homosexuels peuvent se marier depuis 2005 et adopter depuis l’année suivante.
-La Norvège, où le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe sont autorisés depuis 2009.
-La Suède qui permet aux couples homosexuels de se marier depuis 2009.

Mais aussi d’autres pays comme le Portugal, l’Islande et le Danemark en Europe ou encore l’Uruguay, l’Argentine, l’Afrique du Sud ou quelques états américains pour le reste du monde.

Pourquoi, alors que dans autant d’autres pays la loi est passée sans « faire de vagues », cette question oppose autant les français ? Cela tient à la coexistence de deux « personnalités » de l’Hexagone. Tout d’abord une France profondément religieuse, où le christianisme est profondément ancrée depuis le Moyen-Age et ensuite la France laïque pionnière, où l’Église et l’État sont strictement séparés. Deux « personnalités » différentes, voir opposées donc une identité double, divisée. Cela explique en partie l’antagonisme si fort entre les pro-mariage pour tous et les anti-mariage pour tous, alors que dans d’autres pays à forte histoire religieuse la loi est passée sans problèmes majeurs. On voit d’ailleurs très clairement la forte implication dans le débat des différentes formations religieuses (Paroisses, associations, etc) massivement contre l’ouverture du mariage aux couples de même sexe.

Dans ce débat, chaque parti a ses argument :

Les « antis » posent la question du développement de l’enfant qui aurait besoin de s’identifier à une mère et un père. Ils invoquent aussi le mariage comme institution avec pour but la fondation d’une famille, ce qui donc en exclu les couples homosexuels (à moins d’un accès à la Gestation Pour Autrui, illégale en France). Le fait que les citoyens n’ont pas été consultés est aussi mis en avant ainsi que le fait que la loi s’appliquerait à une minorité. De plus, ce serait une déconstruction du droit de la famille qu’il faudrait revoir.
A cela, les « pros » opposent l’égalité simple puisque homos ou hétéros, tous sont citoyens et la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen leur donne l’égalité des droits à la naissance. Mais c’est aussi la question de l’officialisation d’un couple et la protection du conjoint et de ses droits en cas de perte, ce que ne permet pas le PACS. De plus, dans les cas des enfants adoptés par un couple homosexuel, un seul parent est reconnu, ce qui prive de droit l’autre parent si le parent juridique meurt. Cette loi est aussi considérée par les « pros » comme une simple avancée de la société, et une avancée dans la reconnaissance de l’amour homosexuel, ce qui est indispensable.

Il est vrai que la question du développement de l’enfant est fondamentale : il est impensable qu’une loi, même permettant l’égalité, passe au détriment du bien-être de l’enfant. Il faut cependant différencier la loi sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe (en cours de discussion au Parlement) et un éventuel texte sur la Procréation Médicale Assistée ou l’adoption (qui a été associé au texte du mariage mais en a été supprimé et sera étudié ultérieurement). De plus, les conséquences sur l’enfant d’une vie avec une famille homoparentale sont floues et mériteraient d’être étudiées plus précisément et sur le long terme.
L’idée du mariage comme institution afin de fonder une famille dépend des points de vue. Pour ma part, le mariage est plus l’officialisation d’un amour partagé et qui permet d’accéder à des droits par rapport au conjoint et d’être protégé au cas où il décède (ce qui n’est pas permis par le PACS). Réduire le mariage à la famille seule, en excluant l’amour est pour moi plutôt réducteur.
S’il est vrai que sur le projet de loi du mariage pour tous, les citoyens n’ont pas été consulté, il faut cependant prendre en compte deux facteurs. D’abord, il n’y a pas eu de consultation officielle car un référendum est anticonstitutionnel dans ce genre de cas. Ensuite, de nombreux sondages ont été réalisés montrant qu’une majorité des français étaient favorables à l’ouverture du mariage aux couples homosexuels (mais pas à la PMA et l’adoption) et nous pouvons penser que dans notre démocratie d’opinion où les sondages influencent l’action des gouvernements, ses résultats ont été entendus.
Les « antis » soulèvent que la loi s’appliquerait à une minorité, ce qui est incontestable. Cependant une loi visant à égaliser les droits d’une population concerne rarement une majorité de celle-ci et cela n’en fait certainement pas une mauvaise loi, puisqu’elle n’enlève rien à personne. Il est pertinent parfois de se poser la question de l’équité plutôt que de l’égalité mais dans ce cas précis, l’orientation sexuelle d’un individu ne le prive pas de son statut de citoyen et ne doit donc pas à mon sens remettre en cause l’égalité des droits. Cela dépend cependant encore une fois de la conception que chacun a du mariage.

Chaque partie s’est exprimée devant le gouvernement, et le texte est en cours de débat. Les autres pays ayant déjà votés la loi ne semble pas rencontrer de problèmes majeurs ou regretter cette loi.
Si la France semble aujourd’hui divisée sur la question du mariage, elle l’a été précédemment sur d’autres sujets (notamment le PACS), cela ne remet pas en cause son unité, c’est un symptôme sain de l’évolution d’une société qui ne se fait qu’à petits pas.
Ne nous reste qu’à attendre la fin des débats au Parlement (puis quelques années par la suite afin de détecter d’éventuelles conséquences).

Je m’excuse pour ma lenteur à poster cet article,
et vous souhaite une bonne soirée/journée !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s